Entrer votre recherche

Patrick Ness écrira le remake de « Sa Majesté des mouches » par Luca Guadagnino

Partager

Spécialiste de la littérature SF pour la jeunesse, le romancier travaillera aux côtés de Luca Guadagnino pour adapter cette oeuvre politique culte sur une bande d’écoliers échoués sur une île déserte, en proie à leurs instincts destructeurs.

Depuis quelque temps, Luca Guadagnino est devenu un grand spécialiste de l’adaptation et de la réinterprétation. Une variation sensuelle et perverse de La Piscine de Jacques Deray (A Bigger Splash, 2015), une romance gay sous le soleil italien inspirée du best-seller d’André Aciman (le désormais culte Call me By Your Name, 2017), un remake hallucinant du giallo Suspiria de Dario Argento en 2018).

Justement, il transposera bientôt à l’écran un autre monument de la littérature britannique, fable philosophique restée gravée dans les esprits pour sa cruauté et son habileté à décrire le sadisme qui sommeille en chaque être : Sa Majesté des mouches (Lord of the Flies) de William Golding, publié en 1954. D’après The Hollywood Reporter, c’est le romancier Patrick Ness, grand spécialiste de science-fiction pour la jeunesse, qui en écrira le scénario.

Un choix particulièrement pertinent puisque ce dernier a toujours adoré les récits d’apprentissages à la fois merveilleux et sombres sur de jeunes enfants propulsés dans la vie adulte, forcés à grandir trop vite suite à des tragédies -on pense notamment à son conte gothique Quelques minutes après minuit, sur un garçon s’inventant un monde imaginaire pour apprendre à accepter la maladie de sa mère, adapté au cinéma en 2016 par Juan Antonio Bayona, ou encore La Marche du Chaos, saga teen futuriste dont on attend une adaptation hollywoodienne pour 2021.

À LIRE AUSSI >>  Luca Guadagnino prépare une série HBO sur une romance gay

Rappelons que le roman de William Golding se présente comme une parabole politique désabusée, dans laquelle un groupe d’écoliers britanniques issu de la haute société échouent sur une île du Pacifique. Aucun adulte n’ayant survécu, ils tentent de réorganiser une société afin de survivre en se choisissant un chef, et se divisent en deux groupes. Alors que le groupe de Ralph tente de maintenir un semblant d’ordre, celui de Jack tombe lentement dans la sauvagerie et le culte des idoles. Peu à peu, le vernis démocratique s’écaille et le sadisme enfantin, les vertus de la civilisation laissent place à l’extermination des plus faibles dans une organisation tribale.

À LIRE AUSSI >> Vidéo: Les mains dans les films de Guadagnino

Roman d’aventure qui met à mal le mythe de l’enfance innocente, Sa Majesté des mouches s’est imposé comme une oeuvre culte, adaptée deux fois au cinéma, mais on retiendra surtout la magnifique version de Peter Brooke, sortie en 1963 : son noir et blanc mortifère et ses gros plans sur les visages terrifiants de ses jeunes acteurs sauvages. On s’en doute, le projet ne risque pas de voir le jour très rapidement, tous les tournages hollywoodiens étant paralysés par l’épidémie de Covid-19. On se console en se disant que Luca Guadagnino reviendra plus fort que jamais, puisqu’il prépare également un documentaire sur le créateur de chaussures Salvatore Ferragamo et une série avec Chloë Sevigny, Kid Cudi et Tom Mercier.

 

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.