Entrer votre recherche

« MacBeth »: le nouveau film de Joel Coen a été entièrement tourné en noir et blanc

Partager

Cette adaptation de la tragédie shakespearienne, qui aura des airs de thriller, a été mise en lumière par le directeur de la photo Bruno Delbonnel.

Pour le premier projet solo de sa carrière sans son frère et complice Ethan, Joel Coen délaisse les faits divers morbides (Fargo, The Barber, No Country for Old Men) pour l’Angleterre victorienne, et pas n’importe laquelle. Celle de Shakespeare et de sa tragédie la plus célèbre créée en 1623 : Macbethsombre histoire vengeance médiévale, parabole sur la soif de pouvoir qui raconte l’accession au trône d’Écosse du général Macbeth, poussé au régicide par sa femme et trois sorcières avant de sombrer dans la folie, avec Frances McDormand, Brendan Gleeson et Denzel Washington au casting.

À VOIR AUSSI : La quiétude dans le cinéma des frères Coen

Sur le papier, l’adaptation peut paraître un peu conventionnelle de la part de Joel Coen, qui aime les scénarios originaux et délurés, la violence absurde et les effusions de sang graphiques. Mais rassurez-vous, si le réalisateur a promis de conserver les vers taillés dans le diamant de Shakespeare, il compte aussi faire de cette pièce sur la culpabilité et la paranoïa un récit tirant vers le polar : « Il est intéressant de voir comment Shakespeare a en quelque sorte préfiguré certains tropes dans la littérature américaine du thriller et du crime qui étaient courants au début du XXe siècle » avait-il déclaré.

À LIRE AUSSI : Du nouveau pour le casting de l’adaptation de « Macbeth » par Joel Coen

Et quoi de mieux que d’inquiétants clairs-obscurs pour figurer l’affrontement entre bien et mal, les ténèbres intérieures qui rongent les personnages? Joel Coen a donc fait appel à Bruno Delbonnel, directeur de la photographie français cinq fois nommé aux Oscars (notamment pour Un long dimanche de fiançailles de Jean-Pierre Jeunet et Inside Llewyn Davis des frères Coen) et lauréat d’une statuette pour Les Heures sombres de Joe Wright, afin de mettre en lumière le film, qui sera entièrement en noir et blanc (que les frères Coen avait déjà utilisé dans The Barber). L’info a été révélée par Mary Zophres, la costumière de longue date des frères Coen, dans un podcast du directeur photo Roger Deakins.

A noter qu’en 1957, Akira Kurosawa livrait déjà une version crépusculaire de Macbeth avec Le Château de l’araignée, conte embué dans le brouillard du Mont Fuji où les acteurs déambulaient tels des spectres dans un noir et blanc d’outre-tombe. Mais Carter Burwell, compositeur du film, a promis que cette version ferait oublier toute comparaison : « Nous connaissons tous l’histoire. Donc les surprises ne seront pas contenues dans l’histoire, mais dans les détails que nous accentuerons et l’angle que nous choisirons ».

 

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.