Entrer votre recherche

« Hellbound »: on en sait plus sur la prochaine série d’horreur de Yeon Sang-ho

Partager

Le réalisateur sud-coréen, auteur du Dernier train pour Busan, prépare un programme d’horreur pour Netflix, dans lequel l’humanité devra survivre face à des êtres surnaturels et la montée d’une communauté religieuse.

Réaliser un film de zombies, c’est s’exposer à des comparaisons avec le maître du genre, George A. Romero. Comment tirer de cette figure horrifique de nouveaux paradigmes, quand le réalisateur américain s’est en est déjà servi pour questionner amèrement les dérives de la société de consommation (Zombie, 1978), les discriminations liées à la ségrégation (La Nuit des morts-vivants, 1968) ou encore le pouvoir néfaste des médias (Chronique des morts-vivants, 2007)?

Cet héritage n’a pas fait peur au cinéaste sud-coréen Yeon Sang-ho, qui présentait en 2016 au Festival de Cannes en Séance de minuit Dernier train pour Busan, récit-catastrophe apocalyptique en forme de huis clos sur les passagers d’un train tentant d’échapper à une épidémie virale. Une bonne dose d’humour glaçant mêlée à une réflexion sur les catastrophes écologiques accélérées par la bêtise humaine: Yeon Sang-ho réussissait le pari fou de renouveler le genre à l’aide d’une mise en scène chirurgicale et sans surplus. Bonne nouvelle. Alors que Peninsula, le deuxième volet de cet ovni, devrait normalement sortir le au 12 août 2020, le Screen Daily rapporte aujourd’hui que le réalisateur prépare une nouvelle série horrifique pour Netflix, intitulé Hellbound. 

À LIRE AUSSI >> 20 films sud-coréens à (re)voir après « Parasite » de Bong Joon-ho

Hellbound nous plongera dans une société chaotique, où l’humanité se retrouve confrontée à une meute d’êtres surnaturels et puissants qui condamnent les gens à l’enfer. Un nouveau mouvement religieux se créé alors, croyant reconnaître dans ces apparitions une volonté divine censée mener au Jugement dernier. Pour construire l’imaginaire graphique de ce programme inspiré par le dessin-animé coréen Hell, Yeon Sang-ho travaillera sur le scénario avec l’artiste et illustrateur Choi Gyu-seok, connu pour le webtoon (des comics sud-coréens publiés en ligne) Songgot, déjà adapté pour la télévision en 2015.

En attendant de découvrir cette série produite par le studio coréen Lezhin, dont on ne sait pas encore si elle prendra la forme d’un animé d’une adaptation live, Yeon Sang-ho a teasé l’ambiance de Peninsula, qui devrait s’inspirer de La Route de John Hillcoat, Mad Max : Fury Road de George Miller ainsi que des mangas cultes Akira. Tout ça promet un survival aux forts échos politiques, agrémenté d’effets spéciaux spectaculaires, là où Dernier train pour Busan, réalisé avec un petit budget, flirtait avec le film indépendant.

Image: Copyright 2015 splendid film GmbH

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.