Entrer votre recherche

Une bande-annonce furieuse pour la suite de « Dernier train pour Busan »

Partager

Peninsula. C’est le titre de ce sequel de l’impressionnant film d’horreur coréen réalisé par Sang-Ho Yeon en 2016, qui se déroule quatre ans plus tard et suit d’autres personnages confrontés aux même zombies sanguinaires et ultra-rapides.

En 2016, on découvrait – en frissonnant de plaisir – Dernier train pour Busan, qui racontait comment un virus inconnu se répandait à toute vitesse en Corée du sud, provoquant la zombification de la population. Sur un canevas aussi rebattu, la mise en scène de Sang-Ho Yeon, précise et intelligente, nous avait fait l’effet d’une bouffée d’air frais, tout comme le choix de faire des zombies des êtres furieusement rapides. Au point qu’on tient cette œuvre pour le meilleur film de zombies des années 2010. Pas étonnant que sa suite fasse partie de notre liste des 20 films qu’on attend le plus cette année.

Bien malins les studios qui ont choisi de sortir hier le premier trailer du deuxième volet, Peninsula, du même Sang-Ho Yeon, alors que la pandémie de Covid-19 a provoqué un regain d’intérêt (on a presque envie de dire « curiosité malsaine », à laquelle on avoue avoir succombé) pour les films d’apocalypse dans lesquels l’humanité se voit décimée par un virus bizarre.

Dans Peninsula, exit le huis-clos anxiogène dans un train : Sang-Ho Yeon élargit son terrain de jeux à toute la péninsule coréenne, dont les habitants, quatre ans après le récit du premier film, sont massivement infectés par le virus. Un soldat ayant d’abord fui le pays décide d’y revenir pour sauver les quelques humains encore sains. À son retour, il découvre le chaos complet, mais qu’il y a aussi plus de survivants qu’il ne l’imaginait. À en juger par le trailer, qui évoque autant des univers de FPS (les jeux vidéos en tir à la première personne) qu’un monde dévasté stylisé à la Mad Max : Fury Road, on sent encore une bonne dose d’adrénaline et d’angoisses cathartiques arrivées en express.

Sans savoir comment évoluera l’impact de l’épidémie du monde réel sur les salles de cinéma, la date de sortie est pour le moment fixée cet été, au 12 août 2020.

 

 

Image de couverture : © ARP Selection

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.