Entrer votre recherche

Comment la propagation du coronavirus a entraîné un regain d’intérêt pour « Contagion » de Steven Soderbergh

Partager

Avec la crise du coronavirus, Contagion de Steven Soderbergh a depuis quelques jours le vent en poupe sur les plateformes de streaming.

Même le cinéma n’échappe pas au coronavirus. Alors qu’on apprenait récemment que la date de sortie du 25ème James Bond, Mourir peut attendre, réalisé par Cary Joji Fukanaga – qui devait initialement sortir le 8 avril chez nous – a été repoussée en novembre (plus de détails ici),  l’industrie du cinéma risque de pâtir de la propagation de cette pandémie dans les prochains jours.

Pour rappel, bien que le coronavirus se propage de plus en plus (actuellement plus de 100 000 cas de contaminations dans le monde d’après 20Minutes), son taux de mortalité reste très faible – entre 1 % et un peu plus de 3 % comme l’indique Sciences et Avenir. Mais il faut croire que nous aimons jouer avec nos angoisses puisque l’excellent Contagion (2011) de Steven Soderbergh est devenu l’un des films plus regardés sur les plateformes de streaming, d’après cet article de BuzzFeed.

Avec son casting cinq étoiles (attention, retenez votre souffle : Marion Cotillard, Matt Damon, Jude Law, Kate Winslet, Gwyneth Paltrow, Laurence Fishburne ou encore Bryan Cranston), Steven Soderbergh imaginait dans ce thriller une épidémie mondialisée et les conséquences dramatiques qui en découlaient, avec une sobriété assez unique pour un film catastrophe hollywoodien. Succès correct à sa sortie, Contagion est en passe de devenir dix ans plus tard un véritable phénomène.

Parmi les dix films les plus loués sur iTunes (le store d’Apple), neuf datent de 2019. Contagion fait figure d’exception en étant à la dixième place, au point qu’il est devenu le 29 janvier le quinzième film le plus loué sur la plateforme alors qu’il n’apparaissait même pas dans le top 100 l’année dernière. Également en top tendance sur Amazon Prime Video, Contagion est devenu en 2020 le deuxième film le plus regardé de l’ensemble du catalogue Warner Bros (excluant les nouveautés).

Une audience sans précédent qui confirme le désir du public de retrouver à travers le cinéma des sujets qui font écho à la situation politique contemporaine. À propos de ce retour soudain de Contagion dans les faveurs du public, le coproducteur du film Michael Shamberg a déclaré :

« Est-ce que cela les réconforte ? Eh bien, cela montre qu’en fin de compte, il y aura une solution et que l’humanité se rétablira […]. Nous n’essayons pas de faire peur aux gens en leur faisant croire qu’ils vont tous mourir. Nous essayons de faire peur aux gens pour qu’ils réalisent qu’ils peuvent faire quelque chose.« 

Un traitement réaliste de l’épidémie 

Comme le rappelle justement Michael Shamberg : « Ce film a été délibérément conçu pour être un film de mise en garde« .

Pour ce faire, de nombreux experts ont été consultés afin de préparer le film. L’intention de Steven Soderbergh et du scénariste Scott Z. Burns était de se concentrer sur « comment les conditions préexistantes dans notre société nous rendent sensibles à la peur ainsi qu’au virus« , a déclaré ce dernier à Fortunes. « Les similitudes entre le virus de Contagion et le coronavirus [comme le fait que les deux virus apparaissent en Chine, ndlr] sont immatérielles, accidentelles, et pas si importantes […]. Ce qui est plus important et plus précis, c’est la réaction de la société, la propagation de la peur et ses répercussions« , ajoute-t-il.

En se focalisant uniquement sur l’épidémie, Contagion dresse le portrait d’une société déjà malade, notamment à travers le personnage mesquin interprété par Jude Law, incarnant à lui seul l’opportunisme des médias profitant d’une situation de crise pour répandre la peur et s’enrichir.

Si dans les prochains jours la phase 3 de l’épidémie est déclarée, vous saurez quoi regarder en étant installé sur votre canapé, bien au chaud.

Copyright Warner Bros. France

Esteban Jimenez

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.