Entrer votre recherche

Découvrez les premières images de « Mank », le nouveau film de David Fincher

Partager

Ce biopic retracera l’histoire d’Herman Mankiewicz, scénariste de Citizen Kane, et de ses différends avec Orson Welles.

Exit l’ère des serial killers et des thrillers ambigus pour David Fincher. Celui qui s’est fait connaître avec Seven et Zodiac s’est tourné depuis quelque temps vers des drames en apparence plus classiques (The Social Network, Gone Girl) mais qui explorent toujours les pulsions invisibles de héros ordinaires. Pour son nouveau projet, Mank, le réalisateur s’attaque à la genèse mythique du scénario de Citizen Kane. Plus précisément à Herman Mankiewicz, célèbre scénariste de l’âge d’or hollywoodien (Le Magicien d’Oz) dont la collaboration avec Orson Welles fut houleuse. La légende raconte que Welles aurait tenté de payer Mankiewicz pour le rayer du générique de Citizen Kane et être le seul crédité à l’écriture, avant que Mankiewicz remporte l’Oscar du meilleur scénario original.

À LIRE AUSSI : FLASH-BACK : Le phénomène Fight Club décrypté par Jan Kounen et Rémi Bezançon

On pourrait d’ailleurs imaginer un biopic à l’image de Citizen Kane (c’est-à-dire labyrinthique, anti-conventionnel, tortueux dans sa narration). En tout cas, les premiers visuels dévoilés par l’actrice Amanda Seyfried promettent un spectacle raffiné. Dans un noir et blanc impeccable, on découvre Gary Oldman (dans le rôle du scénariste), Amanda Seyfried dans la peau de Marion Davies, une star hollywoodienne du début du XXe siècle, et Lilly Collins prêtant ses traits à Rita Alexander.

Costumes des années 1940 signés Trish Summerville, décors (pensés par Donald Graham Burt) révélant des plateaux de tournage, photographie pleine de clairs-obscurs : Mank semble avoir tous les atouts pour nous dévoiler enfin les coulisses interdites du chef-d’oeuvre d’Orson Welles, qui déconcerta les spectateurs de l’époque en raison de sa chronologie chaotique fondée sur des flashbacks. On espère que le film sera à la hauteur de nos attentes, parce que c’est en partie à cause de ce projet que David Fincher a délaissé la saison 3 de Mindhunter.

À VOIR AUSSI : En vidéo : l’opposition du jaune et du blanc chez David Fincher

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.