Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

« La Voix Humaine » de Pedro Almodóvar : un premier extrait lyrique dévoilé

  • Léa André-Sarreau
  • 2020-08-28

Dans ce court-métrage adapté d’une pièce de Jean Cocteau, Tilda Swinton incarne une femme à la présence fantomatique, abandonnée par son amant à qui elle doit passer un dernier appel d’adieu.

C’est à la fois son premier court-métrage en langue anglaise, et sa première collaboration avec Tilda Swinton : le prochain projet de Pedro Almodóvar, a tout pour faire sensation au Festival de Venise où il sera présenté hors compétition en septembre. En attendant, le frère et producteur du réalisateur a posté sur son compte Twitter un clip de présentation bouleversant du film, qui promet un petit bijou tragique et baroque.

Rappelons que La Voix Humaine est une adaptation de la pièce de théâtre éponyme de Jean Cocteau, mettant en scène le dernier appel téléphonique d’une femme avec son amant, qui doit épouser une autre femme le lendemain. Un dialogue déchirant en forme d’adieu qui déclenche une dépression paralysante chez la protagoniste, et évoque les affres de la séparation.

À LIRE AUSSI : Pedro Almodóvar retrouve Penélope Cruz pour son prochain film

Au début de l’extrait, l’actrice, vêtue d’une robe de bal rouge, est cachée par un drap opaque. Alors que sa silhouette se dégage et qu’elle avance  pour s’asseoir sur un tabouret, plongée dans le clair-obscur, on découvre un décor nu en béton, semblable à un entrepôt. Avant que la caméra se focalise sur le visage blême de l’actrice, dont on devine qu’elle va pleurer (art du suspens oblige, il faudra attendre le film entier pour voir ses larmes). Un dispositif théâtral épuré, rehaussé par la partition lyrique d’Alberto Iglesias, qui dit toute la solitude du personnage.

Connaissant Pedro Almodóvar, chez qui les héroïnes sont toujours troublantes de force et de vitalité, Tilda Swinton ne devrait pas attendre son amant très longtemps, surtout que la réalisateur a précisé à Indiewire avoir modernisé la pièce avec son actrice : « Nous avons travaillé ensemble pour déterminer s’il serait juste venant d’elle de dire ceci ou cela. Je me disais: il n’y a aucune femme qui puisse se comporter comme ça, parce que c’est très vieux jeu. Cette mentalité n’existe plus ».

À LIRE AUSSI : Critique: Douleur et Gloire, l’introspection abyssale de Pedro Almodóvar

Tags Assocíes

  • Jean Cocteau
  • La Voix Humaine
  • Pedro Almodóvar
  • Tilda Swinton

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur