CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Notre guide des films à ne pas manquer cette semaine

  • TroisCouleurs
  • 2021-11-01

En salles dès le 3 novembre : une balade sentimentale dans le XIIIe arrondissement (« Les Olympiades »), un blockbuster dans lequel deux mondes se frictionnent (« Les Eternels »), une odyssée fantôme jusqu’aux confins de la Russie (« Compartiment n°6 ») et beaucoup d’autres surprises.

LES COUPS DE CŒUR DE LA REDAC’

Pour les amoureux de l’amour Les Olympiades de Jacques Audiard

En filmant les aventures amoureuses et sexuelles de jeunes adultes désabusés du 13e arrondissement de Paris, Jacques Audiard redonne de la vitalité à son cinéma.

Jacques Audiard : « J’avais envie de nouveaux visages, de nouveaux corps, de nouvelles manières de parler et de se déplacer »

Lire l'entretien

« Les Olympiades » de Jacques Audiard

Lire la critique

Pour les philosophes fans de blockbusters Les Eternels de Chloé Zhao

Porté par un majestueux casting (Salma Hayek, Angelina Jolie...), Les Éternels se démarque par la volonté de la réalisatrice chinoise à imposer une authenticité et une réflexion sur l’écologie au cœur d’un récit évoquant la quête épique de dix personnages foulant la Terre depuis des millénaires.

« Les Éternels » : le choc des mondes

Lire la critique

Pour les âmes voyageuses Compartiment n°6 de Juho Kuosmanen

Dans ce film éthéré (Grand prix au dernier Festival de Cannes), le Finlandais Juho Kuosmanen s’aventure en train jusqu’au fin fond de la Russie. En résulte un objet aussi ténébreux que galvanisant, rythmé par les synthés entêtants du tube Voyage, voyage de Desireless.

« Compartiment N°6 », odyssée fantôme

Lire la critique

Pour le punk qui sommeille en vous Burning Casablanca d’Ismaël El Iraki

Premier long métrage percuté de mille tonalités et émotions, Burning Casablanca navigue, punk et libre, parmi les genres. Dans une ambiance baignée de rock, ce road movie s’arrime à un couple de musiciens qui fuit le passé dans le désert marocain.

« Burning Casablanca » : un road-movie punk et libre

Lire la critique

Pour les férus de secrets d'histoire Pingouin et Goéland et leurs 500 petits de Michel Leclerc

Sous l’Occupation, Roger et Yvonne Hagnauer (Pingouin et Goéland) ont dirigé la Maison d’enfants de Sèvres, qui accueillit plus de soixante enfants de déportés. Michel Leclerc (Le Nom des gens) revient sur l’histoire secrète de ce lieu, fermé en 2009.

« Pingouin et Goéland et leurs 500 petits », un docu malicieux et pédago

Lire la critique

Pour les fans des Soprano The Many Saints of Newark d’Alan Taylor

Très attendu par les fans de la série Les Soprano, ce préquel déterre avec brio les traumatismes enfouis dans l’Amérique des années 1960, en imaginant la jeunesse de son héros, Tony Soprano (futur mafieux influent du New Jersey), aux côtés de son oncle Dickie Moltisanti.

« The Many Saints of Newark » : généalogie du crime

Lire la critique

Pour les amateurs de récits labyrinthiques Careless Crime de Shahram Mokri

Quarante ans après l’incendie d’un cinéma à Abadan, Shahram Mokri imagine que quatre hommes tentent de remettre ça dans l’Iran actuel. En résulte une œuvre troublante où s’entremêlent passé et présent, réel et fiction.

« Careless Crime » : feu follet

Lire la critique

EGALEMENT EN SALLES 

Si on chantait de Fabrice Maruca

Lorsque leur usine ferme, quatre ouvriers se lancent dans un projet farfelu : monter une entreprise de livraison de chansons à domicile… Un film musical touchant porté par Clovis Cornillac.

SND (1 h 35)

Albatros de Xavier Beauvois

La vie de Laurent (Jérémie Rénier), gendarme à Etretat, bascule lorsqu’il tue un agriculteur suicidaire… Xavier Beauvois compose un drame entre tension et étrangeté.

Pathé (1 h 55)

Los lobos de Samuel Kishi Leopo

Lucia est contrainte de laisser ses deux enfants seuls dans un appartement pendant qu’elle travaille durement… À hauteur d’enfants, une chronique sur les égarés du rêve américain.

Bodega Films (1 h 35)

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur