Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

Edward Norton voulait s’inspirer de Christopher Nolan pour réaliser une suite de « L’Incroyable Hulk »

Partager

Edward Norton avait l’ambition de créer une suite à L’incroyable Hulk en s’inspirant de la trilogie de Christopher Nolan autour du personnage de Batman – soit réaliser un film de super-héros sombre et sérieux.

On a beau être une superstar et avoir enchaîné les succès critiques et publics (Fight Club, La 25ème heure, American History X…), on n’en est pas pour autant intouchable. Edward Norton l’a appris à ses dépends en 2012 lorsque les studios Marvel lui ont gentiment montré la porte de sortie. Juste avant le Big Bang Avengers de Joss Whedon (le premier film estampillé Marvel a avoir dépassé le milliard d’euros au box office). Aux côtés de Robert Downey Jr., Scarlett Johansson ou encore Jeremy Renner, Mark Ruffalo est choisi dans le rôle d’Hulk en remplacement de Norton qui l’avait incarné dans L’incroyable Hulk de Louis Leterrier.

Or, dans un coin de sa tête, Edward Norton avait déjà prévu une suite aux aventures du docteur Bruce Banner alias Hulk. C’est ce qu’il a expliqué dans une interview au New York Times. « J’adore les comics Hulk ! Ils sont mythiques. Et ce qu’a fait Christopher Nolan avec Batman a ouvert une voie que je voulais suivre : celle d’un film long, sombre et sérieux. Si un personnage porte intrinsèquement ces choses-là, c’est bien Hulk. C’est littéralement le mythe de Prométhée », a-t-il déclaré.

L’acteur-réalisateur a d’ailleurs présenté deux scénarios à Kevin Feige, le boss de Marvel. L’un était une origin story (comme Joker chez DC Comics, en salle le 9 octobre), l’autre une suite dans lequel la brute verte était présentée en un rêveur conscient. Si l’idée aurait d’abord emballé les producteurs, ils se sont ensuite dirigés vers une autre voie beaucoup plus pop, à des années lumières de The Dark Knight qui inspirait Edward Norton. « Honnêtement, j’aurais voulu plus d’argent que ce qu’ils étaient prêts à me payer. Mais ce n’est pas pour cela que je voulais faire un autre Hulk. »

Cette suite en deux volets aurait néanmoins permis à Hulk d’être de nouveau la vedette d’un film du MCU (Marvel Cinematic Universe), ce qui n’est jamais arrivé depuis L’incroyable Hulk. Mark Ruffalo n’a pas eu le droit à une performance en solo et a toujours joué les sparring-partners pour ses camarades de jeu.

Image : L’incroyable Hulk de Louis Leterrier – Copyright SND

Tags:

Vous pourriez être intéressé par