Entrer votre recherche

[COURTS MÉTRAGES] : Jia Zhang-ke, Albert Serra et Denis Côté ont réalisé des films de confinement

Partager

Le festival international du film de Thessalonique, en Grèce, a eu l’excellente idée de commander des films de confinement à des réalisateurs, dont le Chinois Jia Zhang-ke, l’espagnol Albert Serra et le Québécois Denis Côté – et ils sont visibles gratuitement en ligne.

C’est par le New York Times que nous est parvenue la bonne nouvelle : le festival de Thessalonique, dont le volet documentaire devait se tenir en mars mais a été repoussée à cause du coronavirus, a commandé à huit cinéastes grecs et quatorze d’autres nationalités des films de confinement d’une durée de 3 minutes. Parmi eux, des réalisateurs dont on admire particulièrement le travail, comme Jia Zhang-ke et Albert Serra.

Des courts métrages qui, d’après le réalisateur chinois (qui a répondu au New York Times par mail depuis Beijing, où il a été confiné pendant des semaines) « montrent la victoire de la vie : aussi difficile que soit la situation, l’esprit humain peut toujours respirer grâce au cinéma ». Il poursuit : « Dans ce moment extrêmement éprouvant, on a besoin que les mots et les idées de chacun circulent à travers le cinéma, qu’il y ait encore plus de connexions. »

À LIRE AUSSI >> Notre grand entretien avec Jia Zhangke

Il rappelle aussi au journal américain qu’après la Seconde guerre mondiale, on disait qu’il n’y avait plus que deux sortes de cinéastes : ceux qui avaient connus la guerre, et les autres. Jia Zhangke prédit qu’il en sera de même après la pandémie. « Cette catastrophe va nous donner du grain à moudre pour un long moment, ça va reconfigurer le cinéma. »

À LIRE AUSSI >> [DÉCRYPTAGE] Jia Zhang-ke, la mémoire dans la peau

Pour regarder son film de confinement, Visit, un très beau petit film tourné au smartphone, dans lequel Jia Zhang-ke se met en scène et parvient à insuffler une forme de poésie dans les fameux gestes barrières et autres contraintes liées à la pandémie, il vous suffit de cliquer ci-dessous (et d’activer les sous-titres anglais dans les paramètres) :

La cuvée de courts internationaux mise en ligne hier, visible dans son intégralité ici, compte aussi la proposition de Denis Côté, soit une réflexion cinéphile sur le monde à l’arrêt et la mort qui rôde actuellement. Les films des cinéastes grecs, mis en ligne il y a deux semaine, sont visibles là. D’autres films de réalisateurs internationaux seront mis en ligne dans les semaines à venir – on attend particulièrement celui d’Albert Serra.

Image de couverture : © DR

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.