Entrer votre recherche

Partager

Alors que les États-Unis sont désormais le pays le plus touché par l’épidémie de covid-19, les artistes n’ont pas tardé a mettre toute leur créativité au service du divertissement pour permettre aux citoyens de passer un confinement dans l’allégresse. Du Saturday Night Live à la maison aux battles de rap survoltées en passant par l’émission de Miley Cyrus sur Instagram, on a listé pour vous les 8 meilleures initiatives.

Si la vue des rues de New York désertes en période de confinement – qui va durer au moins jusque fin mai, la ville étant la plus touchée du pays, avec 20 000 morts – vous angoisse, vous serez sans doute ravi(e) de vous plonger dans notre sélection de pépites américaines dénichées sur les internets. Musique, cinéma, art, sketchs à a la maison… les artistes et institutions américains se sont démenés pour que leurs concitoyens passent les plus agréables moments devant leur écran. En commençant par la vie de bureau qui nous manque tant, avec un revival étonnant de la série The Office.

À LIRE AUSSI >> « Festival à la maison » : Notre top des recommandations culturelles de la semaine #9

1. Les épisodes de The Office remakés sur Slack

La distanciation physique imposée par la crise du Covid 19 a mis un peu à mal les open space cacophoniques et suintant de miasmes de vos collègues … Si bien que, pour que vous ne versiez pas trop dans la nostalgie de ces moments d’intense communion, le collectif MSCHF, société de contenus créatifs viraux, a recréé sur la plateforme collaborative Slack, utilisée par nombre d’entreprises en cette période, l’intégralité des dialogues hilarants de la série (201 épisodes dans la version US) sur la vie de bureau d’une compagnie de vente de papiers – comme pour montrer que les blagues vaseuses du manager Michael Scott (le dément Steve Carell) sont tout aussi drôles et horripilantes en version télétravail, avec des gifs et des emojis qui accentuent bien sûr le malaise.

 

2. Le Saturday Night Live confiné

Ce n’est pas le Covid-19 qui arrêtera les joyeux lurons de l’émission satirique américaine. Alors que les comédiens ne peuvent plus sortir pour enregistrer en studio, chacun se filme chez soi et partage ses sketchs en solo avec le hashtag #SNLatHome. Outre les toujours géniales habituées Kristen Wiig ou Kate McKinnon, on a ainsi pu voir Tom Hanks, fraîchement remis de son infection au coronavirus, essayant de s’adapter dans sa cuisine aux joies du monologue avec des rires enregistrés pour seul retour, ou bien Brad Pitt dans la peau du docteur Anthony Fauci, un véritable immunologue chargé d’expliquer – voire de recadrer – les propos de Donald Trump sur la pandémie.

 

3. Les clips homemade

Si le confinement n’empêche pas forcément la musique de s’enregistrer et de sortir, c’est un peu plus compliqué quand il s’agit de faire d’un clip. Sauf quand on s’appelle Drake ou Maya Hawke. Le rappeur canadien s’est fait filmé dans son immense demeure à Toronto pour le clip de « Toosie Slide » (attention : il a mauvais goût en déco mais une super piscine intérieure). Quant à la fille d’Ethan Hawke et Uma Thurman, révélée dans la 3e saison de Stranger Things, elle a demandé à son père de lui réaliser une vidéo dans leur grange, à la bonne franquette, pour son morceau « Coverage ». Mais nos clips préférés, ce sont ceux du réalisateur Nicolas Winding Refn, qui publie sur son compte twitter des vidéos Tik Tok dans lesquelles il danse un peu n’importe comment avec son épouse et ses filles, tous ornés de filtres chamarrés.

4. Les musées et les galeries fermés, le Getty Museum de L.A. lance un concours

Comme beaucoup de musées de la planète pendant le confinement, pour ne pas dépérir spirituellement, le Getty Museum de Los Angeles a pris le pli du web en renvoyant vers ses ressources gratuites en ligne. Sur leur site on trouvera donc leurs expositions virtuelles (une sur Michel-Ange, une autre sur la sculptrice et graveuse allemande Käthe Kollwitz…), des livres d’art à consulter (sur les aquarelles de Cézanne…), des podcasts (une série sur les artistes femmes, comme Yoko Ono ou Betye Saar, qui ont repoussé les limites de leur discipline) … Et si vous vous sentez d’humeur interactive, vous pouvez participer au concours organisé par l’institution, qui vous propose de rejouer chez vous des œuvres de l’histoire de l’art, en vous déguisant avec ce que vous avez sous la main et en vous prenant en photo. Vous pouvez publier sur les réseaux vos mises en scènes avec les hashtags #betweenartandquarantine et #gettymuseumchallenge. Pour l’amour de l’art et pour que les réseaux soient plus beaux.

Image: (c) Compte Instagram de Mrs Masha

 

5. Bright Minded, l’émission de Miley Cyrus sur Instagram

Miley Cyrus a improvisé son propre show de confinement en live sur Instagram. Si les premiers épisodes étaient un peu rudes à regarder à cause de la connexion parfois chancelante de ses invités, la chanteuse a vite affiné son décor et son concept (avec chien Bow parfois en co-host), invitant aussi bien Elton John que la sénatrice Elisabeth Warren pour parler de leur rapport à l’information, du système de santé américain, du rapport à l’enfermement… L’initiative a pris fin en avril, mais on peut voir les différents épisodes archivés sur Youtube. Cyrus continue quant à elle de à s’activer en cette dure période : il y a quelques jours, on a pu la voir, comme beaucoup d’autres stars américaines, féliciter les lycéens américains de la promo 2020 qui venaient d’obtenir leur diplôme.

 

6. Les lives soul et hip hop indispensables

Les initiatives musicales se sont multipliées pour inciter les citoyens à rester chez eux tout en leur garantissant une ambiance de feu. Questlove, le batteur de The Roots, a mis en ligne une énorme série de mix de soul en vidéo, dont chaque session dure entre 2h30 et 4h30 et que l’on peut réécouter dans une playlist youtube, Questlove Quarantine Live from the Qibbutz. Si le passage de galettes ne vous suffit pas, on peut faire monter la fièvre en regardant des stars du hip hop s’affronter dans les battles instagram épiques de Verzuz Tv : Erykah Badu vs Jill Scott, Nelly vs Ludacris ou encore Snoop Dogg vs Busta Rhymes… Bref, rien que du très lourd.

 

7. Will From Home : la série de Will Smith sur Snapchat 

Qui a dit que Snapchat était un réseau social démodé ? Sûrement pas Will Smith (dont le compte Instagram est à découvrir juste ici) qui a profité du confinement pour lancer sur la plateforme sa propre série de 12 épisodes, désormais suivie par plus de 68 millions d’utilisateurs. Chaque lundi, mercredi et vendredi, l’acteur donne rendez-vous à ses fans pour un show interactif et plein d’auto-dérision, dans lequel il met en scène son quotidien : discussions virtuelles avec ses amis, séances de yoga amateur, sketches parodiques, tchats avec ses abonnés. Non seulement cette création joyeusement bordélique fourmille d’idées (montages photos malins, effets spéciaux maisons, animations) qui exploitent à merveille les fonctionnalités ludiques de Snapchat, mais elle propose aussi des outils pédagogiques pour comprendre la crise du Covid-19, comme dans cet épisode où Will Smith invite l’épidémiologiste Anthony Fauci (parodié par Brad Pitt dans le SNL confiné, voir ci-dessus) pour répondre aux questions des enfants à propos de la pandémie. Il aura fallu un confinement pour nous rappeler les talents comiques (mais pas culinaires) du prince de Bel-Air.

 

8. Les apéros déguisés et déglingués du réalisateur Paul Feig 

Sur son compte Instagram, le créateur de Freaks and Geeks nous convie tous les jours chez lui pour une beuverie thématique. À 17h pétantes (soit 23h en France), vous pouvez admirer en direct ses danses improvisées, son art du déguisement ou encore ses élégants cocktails faits maison. C’est que notre « Drunk Funcle » préféré, qui a le sens de la fête, n’est pas du genre à se laisser déprimer par le confinement. Il trouve même chaque jour une occasion de célébrer la vie par de petites touches d’humour bien senties : le jour où le gouvernement américain a annoncé le report de la date limite pour la déclaration d’impôts des citoyens américains, on l’a ainsi vu se dandiner sur « She Works Hard For Money » de Donna Summer et s’administrer une taxe sur… ses propres cocktails. Pour vous donner un avant-goût, on vous propose de découvrir cet épisode spécial France, où le cinéaste se colle une fausse moustache « parce que ça fait très français » et célèbre « Les Cactus » de Jacques Dutronc. On est fans (et un peu éméchés, on l’avoue).

Image: Copyright Punch

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.