Entrer votre recherche

Wong Kar-wai aurait écrit une suite à « Chungking Express »

Partager

L’histoire nébuleuse de ce deuxième opus porterait sur le destin croisé d’un flic et d’une femme meurtrière, et se déroulerait entre deux époques.

Wong Kar-wai aime les rimes temporelles, tisser des liens secrets entre les oeuvres de sa filmographie. La preuve : Blossoms, son prochain long-métrage, pourrait être la troisième partie d’In The Mood for love et 2046. Les deux films se répondaient déjà implicitement, reprenant des motifs similaires pour les décliner – mêmes acteurs, même résurgence mélancolique des souvenirs amoureux, même « chambre 2046 » dans laquelle les amants de In the Mood for Love se retrouvaient.

Il paraît donc tout naturel que pour son prochain film, le réalisateur hongkongais revienne à ses premières amours. D’après des médias chinois repris par le réseau Reddit et The Film Stage, Wong Kar-wai a écrit une suite à Chungking Express. Sorti en 1995 en France, le film raconte les amours impossibles d’une tueuse (Brigitte Lin), de deux policiers (Tony Leung Chiu-wai et Takeshi Kaneshiro) et d’une serveuse (Faye Wong). Avec un sens nerveux du montage, de l’ellipse et du cadre asymétrique, le cinéaste prenait le pouls d’une ville (Hong-Kong) coincée entre le rêve et la misère. Ce second volet intitulé Chungking Express 2020 devrait se dérouler à Chongqing (surnommée la ville-montagne) en 2036.

 À LIRE AUSSI : FLASH-BACK : Chungking Express de Wong Kar-wai fête ses 25 ans

Voici ce que dit le synopsis dévoilé par The Film Stage« Dans les années 1990, à Hong Kong, le policier n° 223 rencontre une femme blonde meurtrière. Ils passent une courte période de temps ensemble pendant la nuit. Le policier, se remettant d’une relation ratée, voit sa vie se transformer progressivement par la présence d’un « rêveur » qui s’introduit dans son appartement. À Chongqing, en 2036, les jeunes Xiaoqian et May ne veulent pas être jumelés avec leur partenaire génétiquement désignés, et sont déterminés à trouver leur propre destin ».

Un pitch bien nébuleux, mais qui laisse entendre que le film se déroulera à deux époques différentes (en roi du flash-back, Wong Kar-wai ne pouvait pas se contenter d’une intrigue linéaire), et flirtera avec la science-fiction dystopique. Pour l’instant, Wong Kar-wai n’est que le scénariste du projet, mais connaissant son perfectionnisme, il risque de vouloir aussi le réaliser.

À VOIR : Les obsessions chromatiques de Wong Kar Wai

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.