Entrer votre recherche

Jessica Chastain rejoint Oscar Isaac pour le remake de « Scènes de la vie conjugale »

Partager

L’actrice remplace Michelle Williams, d’abord annoncée au casting de cette mini-série HBO, adaptation contemporaine du drame d’Ingmar Bergman.

Un couple de bourgeois (Liv Ullmann et Erland Josephson) en apparence heureux voit son cocon se désagréger cruellement : aux premières loges, le spectateur assiste à leurs disputes incessantes, à l’épuisement de leur désir, matérialisés par des dialogues fleuves et des longs plans-séquences. Sur le papier, le pitch n’a rien de vendeur. Pourtant, Scènes de la vie conjugale est sans doute l’un des films de rupture les plus forts et populaires de l’histoire du cinéma. En 1973, ce huis clos aride, d’abord sorti sous la forme d’une mini-série composée de six épisodes de 50 minutes diffusée à la télévision suédoise, rencontre un tel succès (trois millions de téléspectateurs) qu’Ingmar Bergman en tirera une version cinématographique de 2h30.

À LIRE AUSSI : Archive : Ingmar Bergman parle de Taxi Driver de Scorsese

De quoi donner des idées de remake à Hollywood. Il y a quelque temps, on vous révélait que l’excellent scénariste Hagai Levi, co-créateur du show The Affair – une fresque chorale sur l’adultère et la monogamie, avec Dominic West et Ruth Wilson – serait chargé d’adapter pour HBO la série suédoise, avec Oscar Isaac et Michelle Williams en tête d’affiche. Petit changement de programme : Michelle Williams s’étant désistée pour une question de planning, c’est Jessica Chastain qui donnera la réplique à Oscar Isaac. La collaboration tombe plutôt bien puisque les deux acteurs ont déjà expérimenté la vie en couple à l’écran dans A Most Violent Year (2014) de J. C Chandor – l’histoire d’un entrepreneur d’origine hispanique confronté à la corruption dans le business de pétrole en plein coeur du New-York des années 1980. Un tandem imposant et glamour, qui risque d’incarner à merveille (pour ensuite mieux la détruire de l’intérieur ?) l’image lisse du bonheur domestique à l’américaine.

À LIRE AUSSI : SCENE CULTE : « Fanny et Alexandre »

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.