Tapez pour chercher

Cinéma News News newshome

Werner Herzog et Patti Smith vont mettre en musique des textes d’Antonin Artaud

Partager

La chanteuse a déjà mis en musique certains textes du poète dans lesquels il raconte l’expérience fiévreuse qu’il aurait vécue au Mexique, et sa prise de drogues hallucinogènes.

Quel est le point commun entre Werner Herzog et Patti Smith ? Si vous connaissez un peu la filmo du cinéaste allemand et que la voix rauque de la chanteuse américaine ne vous est pas inconnue, vous vous apercevrez rapidement que l’air de rien, ils cultivent chacun de leur côté -l’un avec la caméra, l’autre avec la plume – un goût pour l’ésotérisme et le mysticisme. Il ne manquait plus qu’Antonin Artaud, le plus sorcier de tous les poètes, pour les réunir. Sur son compte Instagram, Patti Smith vient de révéler qu’elle est actuellement en train de collaborer avec le réalisateur sur une adaptation en musique des textes de l’écrivain français: « Avec Werner Herzog, un artiste exceptionnel, à l’Electric Lady Studio. Nous travaillons avec le collectif Soundwalk sur une traduction allemande des œuvres d’Artaud autour de la danse du Peyotl. J’en révélerai un peu plus sur le projet bientôt. Herzog est un homme fort, empathique, c’était merveilleux de l’accueillir dans mon studio préféré. »

Petit récap pour ceux à qui la danse du Peyotl n’évoque rien. Lors d’un voyage au Mexique, Antonin Artaud serait allé à la rencontre du peuple des Tarahumaras pour tester une drogue dont ils ont le secret, la peyotl, du nom d’un petit cactus aux effets hallucinogènes. Cette substance magique était consommée lors de rituels de danse incantatoires, auxquels le poète aurait été initié. On met tout ça au conditionnel, parce qu’Artaud, grand affabulateur, ne serait peut-être même pas allé au Mexique, et aurait inventé cette expérience démente d’après les récits d’autres explorateurs. Quoi qu’il en soit, le récit de ce voyage fiévreux a donné naissance à plusieurs carnets de voyage et poèmes, dont Patti Smith et le collectif Soundwalk se sont inspirés pour créer l’album The Peyote Dance, une expérience à la fois sonore et littéraire qui donne voix aux mots de l’écrivain. Résultat ? À travers le timbre habité de la chanteuse, on sent la prose psyché d’Artaud prendre vie (surtout que les membres du collectif sont aussi allés recueillir des sons créés par des matériaux naturels dans la région où le poète se serait rendu). Maintenant qu’Herzog est associé au projet, attendons-nous à des morceaux encore plus organiques et envoûtants. Et préparez votre dico, la traduction en allemand des textes d’Artaud promet d’être rude.

Image: Capture d’écran Youtube

Tags:

Vous pourriez être intéressé par