Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

« Sacrées Sorcières » de Robert Zemeckis s’offre un trailer délirant

  • Trois Couleurs
  • 2020-10-06

Cette nouvelle adaptation du roman culte de Roald Dahl s’annonce truculente. 

Il y a quelque temps, on apprenait que Robert Zemeckis, le réalisateur du cultissime Retour vers le futur, avait été désigné pour réaliser le nouveau film, co-scénarisé avec le cinéaste Guillermo Del Toro  (Le Labyrinthe de Pan, La Forme de l’eau…), et avec au casting la géniale Anne Hathaway, Octavia Spencer (La Couleur des Sentiments) ou encore Stanley Tucci (Le Diable s’habille en Prada). La recette promet d’être explosive d’après ce nouveau trailer qui, s’il donne à voir une atmosphère plus sage et familiale que celle de la première adaptation de Nicolas Roeg en 1990, annonce tout de même une expérience truculente.                                      

À LIRE AUSSI: Robert Zemeckis: « Je n’aime pas le tournage, le tournage c’est de la survie« 

Très connu aux États-Unis, The Witches (1983) a marqué plusieurs générations d’enfants. Cette fable ludique, aussi décalée que terrifiante, nous plonge dans le quotidien de sorcières vivant au milieu d’êtres humains, tout en se grimant ses attributs surnaturels pour passer incognito. Bruno, jeune garçon d’une dizaine d’années, croise la route de ces créatures lors de vacances avec sa grand-mère dans une station balnéaire, alors que ces dernières organisent leur congrès annuel. S’en suit alors une cascade de péripéties, le duo petit-fils-grand-maman tentant par tous les moyens de mettre un terme aux sinistres projets orchestrés par le groupe de harpies.

Ce n’est pas un hasard si Robert Zemeckis, grand passionné d’effets spéciauxa été choisi par Warner Bros pour mettre en scène le conte délirant de Roald Dahl. Rien que dans ces courts extraits, on reconnaît sa patte artistique, notamment dans une scène où les sorcières retirent leur seconde peau une fois à l’abri du regard des humains. Scène qui n’est pas sans nous rappeler ses expériences drolatiques sur le corps désarticulé de Meryl Streep dans La Mort vous va si bien (voir l’extrait ci-dessous). Nul doute, donc, qu’il puisse mettre au service de cette nouvelle version de Sacrées Sorcières cet humour noir distillé dans certains de ses meilleurs films.

Le film de Zemeckis détrônera-t-il la première version de Roeg ? On le découvrira en salles le 18 novembre prochain, si tout va bien.

Image: Warner Bros Germany

Cameron Guyot

Tags Assocíes

  • adaptation
  • Anne Hathaway
  • Robert Zemeckis
  • sacrées sorcières

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur