CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

On en sait plus sur « Tromperie », le prochain film d’Arnaud Desplechin avec Léa Seydoux

  • Trois Couleurs
  • 2020-12-09

Après le magistral polar social Roubaix, une lumière, le cinéaste et l’actrice se retrouvent pour un tout nouveau film, adaptation d’un roman de Philip Roth.

Avant de les réaliser, Arnaud Desplechin (Trois souvenirs de ma jeunesse, Les Fantômes d’Ismaël) est souvent hanté pendant des années par ses projets de films. C’était le cas tout récemment avec Roubaix, une lumière, inspiré de la fois où, posé devant sa télé, il avait découvert sur France 3 Roubaix, commissariat central, affaires courantes de Mosco Boucault. C’était en 2008. Roubaix…, l’adaptation de ce documentaire télévisuel, est sorti en 2019.

À LIRE AUSSI : Arnaud Desplechin et la chef-opératrice Irina Lubtchansky nous parlent de Roubaix, une lumière

Tourné dans le courant du mois de septembre en catimini, Tromperie, son prochain film, semble s’inscrire dans le même processus d’imprégnation, si caractéristique de la méthode Desplechin. Dans un entretien accordé à Libération, le cinéaste raconte que l’idée lui est revenue pendant le confinement : « Pendant le confinement, alors que j’étais en train d’écrire un scénario qui suppose une grosse distribution, des figurants, un planning compliqué, beaucoup de lieux, m’est revenu à l’esprit un très vieux projet, laissé en suspens car je n’avais jamais trouvé comment le faire, sa manière. »

Une période de repli forcé qui a poussé le cinéaste à se laisser prendre dans un courant créatif plus précaire et incertain mais particulièrement galvanisant. « Tout à coup, sa modestie a résonné avec les circonstances imposées. Les personnages étaient confinés dans leur solitude, comme moi (…) Avec ma coscénariste Julie Peyr, on a repris de A à Z cet ancien script. En écrivant, c’est comme si un tapis se déroulait sous nos pieds : nos deux héros sont enfermés dans le bureau de l’écrivain, comme nous étions enfermés par le confinement, et les solutions surgissaient à chaque problème (…). Tromperie se passe dans un temps rêvé, avant l’écroulement des Twin Towers, avant la chute du Mur, et avec des réfugiés, des femmes de l’Est notamment. » Pour rappel, le roman de Philip Roth (paru en 1990) dont le film sera adapté, est une succession de dialogues entre Philip — double fictionnel évident de l’écrivain — et plusieurs femmes  — son épouse, une amante et d’autres personnages parfois inventés.

Au casting de ce long-métrage qui promet d’ausculter avec profondeur les troubles de son héros rêveur, on retrouvera Léa Seydoux (bluffante dans Roubaix, une lumière), Denis Podalydès, Emmanuelle Devos et Gennadi Famin. Parce qu’il nous a si souvent plongé dans les abysses psychologiques de ses personnages, on attend bien évidemment ce film, actuellement en plein montage, avec envie. 

Image : Arnaud Desplechin et Léa Seydoux sur le tournage de «Tromperie».  Photo © Shanna Besson. Why Not Productions

Tags Assocíes

  • Arnaud Desplechin
  • Denis Podalydès
  • Léa Seydoux
  • Tromperie

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur