CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

John Woo s’inquiète du succès des films Marvel

  • Léa André-Sarreau
  • 2019-11-19

Le réalisateur chinois s’est rallié à Martin Scorsese, Ken Loach et Francis Ford Coppola dans cette bataille culturelle auteuriste qui sévit depuis des semaines.

Martin Scorsese VS Marvel : le clash n’en finit plus de passionner les foules. Une rivalité aussi inattendue que commentée et initiée par Marty lui-même, qui a lancé le pavé dans la mare l’air de rien en déclarant à Empire que Marvel, ce n’est tout bonnement pas du cinéma : « Ce n’est pas du cinéma dans lequel des êtres humains tentent de transmettre des émotions, des expériences psychologiques à d’autres êtres humains » – on se demande ce qu’en aurait pensé André Bazin, critique phare et auteur de la célèbre interrogation Qu’est-ce que le cinéma ? Depuis, défenseurs du cinéma indépendant et adeptes du spectacle de divertissement se livrent une bataille fratricide.

Coppola s’est rallié à la cause de Scorsese, suivi de près par Ken Loach dont on salue le sens de la formule (« Les films Marvel sont faits comme des produits de base… Comme les hamburgers. Il ne s’agit que de produire une marchandise qui va rapporter de l’argent à une grosse corporation« ), tandis que James Gunn, Joss Whedon et surtout Jon Favreau, réalisateur d’Iron Man, sont montés au credo pour défendre leur art (« Les super-héros sont tout simplement les gangsters/cow-boys/aventuriers de l’espace d’aujourd’hui a expliqué ce dernier).

À LIRE AUSSI >> Les films que Martin Scorsese préfère regarder à la place des Marvel

Qui remportera le match de catch ? Aujourd’hui, on miserait plutôt sur les anti-Marvel, parce qu’un nom de taille vient de rejoindre leur camp : John Woo. Lors du Festival international du film d’Hawaï, le réalisateur de Rendez-vous avec la diable et Volte-Face a apporté son soutien à Martin Scorsese : « Je suis inquiet que ces films deviennent de plus en plus populaires. Je crains que cela n’entrave la connaissance du cinéma du jeune public ». John Woo a aussi expliqué avoir été approché par Stan Lee pour réaliser un film de super-héros, ce qui l’a beaucoup perturbé : « Je n’ai pas ce don. Je ne suis pas un gars de science-fiction. Je ne pense pas pouvoir en faire un bon. Cela demande tellement d’imagination… Je ne pense pas pouvoir atteindre ce niveau. »

On comprend Stan Lee : bien que John Woo joue les modestes, personne ne manie comme lui l’art des scènes d’action apocalyptiques. Violence stylisée, chorégraphie des corps projetés dans le vide, ralentis majestueux : le style baroque de John Woo n’est pas si éloigné que ça des productions Marvel – même s’il leur manque la profondeur de la réflexion sur la rédemption que le réalisateur chinois développe dans tous ses films. Depuis, rappelons que Scorsese a clarifié ses déclarations contestées dans les colonnes du New York Times : « Ce qui manque, c’est la révélation, le mystère ou un véritable danger émotionnel. Rien n’est en danger. Les images sont conçues pour satisfaire un ensemble spécifique de demandes et sont conçues comme des variations sur un nombre fini de thèmes. ”

Image: Copyright Metropolitan FilmExport

Tags Assocíes

  • Coppola
  • Martin Scorsese
  • Marvel

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur