Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 3 min

Jim Jarmusch a réalisé un court fantomatique pour Yves Saint-Laurent

  • Joséphine Leroy
  • 2021-05-05

Julianne Moore, Charlotte Gainsbourg et Chloë Sevigny jouent à cache-cache dans ce clip commandé par la célèbre maison de couture.

Après Gaspar Noé, qui a transformé Charlotte Rampling en prêtresse vénéneuse dans un court gothique à souhait, c’est au tour de Jim Jarmusch de s’emparer de l’univers élégant d’Yves Saint-Laurent. Pour promouvoir la collection printemps/été de la maison française, le réalisateur américain est resté fidèle à son cinéma romantique, noir et cryptique en concoctant une pub à la mise en scène chiadée.

Scène culte: « Permanent Vacation » de Jim Jarmusch

Intitulée French Water, elle est portée par Julianne Moore, Charlotte Gainsbourg, Chloë Sevigny mais aussi Indya Moore (révélée dans la série Pose), égéries aux tenues sublimes et androgynes ici propulsées dans un monde aussi fantomatique que dérangeant. « La soirée est terminée. Un serveur esseulé [incarné par Leo Reilly, fils de l’acteur John C. Reilly, ndlr] observe des invitéesparties à la recherche de Charlotte Gainsbourg. Les échos de leurs murmures se multiplient. » A partir de ce synopsis très durassien (on pense tout du long à India Song), Jarmusch se joue du spectateur en créant un univers à clefs à la beauté envoûtante (les décors vides et tentaculaires, des images kaléidoscopiques, une alternance vive entre apparitions et disparitions fugaces...) dans lequel Edgar Allan Poe côtoie le groupe indé The Brian Jonestown Massacre. Un délicieux élixir qui concentre les obsessions du cinéaste rebelle, toujours fasciné par l'idée de pénétrer les profondeurs mystérieuses de la nuit.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur