CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Jacques Rivette, Maria Lindberg : ils sont dans l’épisode de mk2 curiosity cette semaine

  • Léa André-Sarreau
  • 2020-12-17

Cette semaine, Jacques Rivette nous entraîne dans son Paris tentaculaire, on revit la fin de l’apartheid avec un docu sur Nelson Mandela, et on se laisse tenter par un conte animé et écolo signé Maria Lindberg.

« Paris n’appartient à personne« . Pourquoi Jacques Rivette a-t-il choisi de contredire d’emblée son titre avec mettant en exergue cette citation de Charles Péguy ? Sans doute parce que son premier film est l’histoire d’une série d’échecs – les déboires d’un metteur en scène (Giani Esposito) à monter son adaptation de Shakespeare dans un grand théâtre, l’insuccès d’une jeune femme (Betty Schneider) à devenir actrice, l’incapacité à résoudre l’énigme d’un meurtre (ou d’un suicide?) d’un ami… Les héros de ce drame tortueux, face à l’opacité de l’existence, s’imaginent être les prisonniers d’un monde kafkaïen. Une théorie du complot illusoire qui donnerait un sens à leur défaite personnelle. Mais c’est bien connu, au cinéma, les mensonges que l’on se raconte pour se protéger finissent souvent en tragédie…

Découvrez mk2 Curiosity en cliquant ici

LA NOUVELLE VAGUE À L’HONNEUR 

Jacques Rivette a souvent revendiqué l’influence croisée de Howard Hawks et Roberto Rossellini. Et effectivement, Paris nous appartient est une étrange synthèse entre le polar noir et la sensibilité néoréaliste, état des lieux social d’une jeunesse désabusée teintée de surnaturel, déambulation fantastique hantée par la paranoïa. Tourné en deux ans, ce film déroutant vit le jour grâce aux camarades de la Nouvelle Vague (Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Jacques Demy, qui apparaissent d’ailleurs lors de caméos comiques) et se solda d’un échec retentissant à sa sortie.

POUR LES ENFANTS

Comme chaque semaine, on n’oublie pas les kids, qui se régaleront avec Les Moomins et la chasse à la Comète de Maria Lindberg (2010, 75 minutes), un film d’animation écologiste, qui retrace l’aventure d’un gentil troll, inquiet car une poussière grise recouvre sa vallée, et prêt à tout pour trouver l’origine de cette pollution menante. Un joli conte aux silhouettes de feutrine, qui permettra aux plus jeunes d’appréhender la notion d’apocalypse, pour cesser d’en avoir peur.

En ces temps de fêtes, on vous propose également de découvrir en famille Le Petit Lord Fauntleroy de John Cromwell (1936, 102 minutes), un récit d’apprentissage attachant adapté du roman de Frances Hodgson Burnett. On y suit l’histoire d’un jeune garçon qui vit seul avec sa mère depuis le décès de son père, un lord anglais. Sa vie est bouleversée le jour où il apprend qu’il est l’héritier d’une grande fortune, et que son grand-père paternel exige son retour en Angleterre.

POUR LES ADULTES

Pour les plus audacieux, mk2 Curiosity diffuse La Boîte à coquineries, 4 courts métrages érotiques (Une joueuse enragée, Why girls walk home, Le pompier des Folies Bergère, The Apple knocker and the coke) réalisés entre 1905 à 1950, sélection rare de ce que le cinéma libertin a fait de mieux durant la propagande anti-syphilitique des années 1920.

UN HOMMAGE À NELSON MANDELA 

Les férus d’histoire pourront se plonger dans le documentaire Réconciliation : le miracle Mandela de Michael Henry Wilson (2010, 52 minutes), qui rend hommage à l’action pacifiste du leader nationaliste de l’ANC, victime du régime d’apartheid en Afrique du Sud, qui pendant son mandat de président entre 1994 à 1999 a permis à son pays d’opérer une transition pacifique vers la démocratie.

Pour accéder aux films gratuits, cliquez ici.

Le programme du 24 décembre au 30 décembre

Paris nous appartient de Jacques Rivette (1961, 137 minutes)

Le Petit Lord Fauntleroy de John Cromwell (1936, 102 minutes, long métrage familial)

La Boîte à coquineries : 4 courts métrages érotiques de 1905 à 1950 : Une joueuse enragée (1905), Why girls walk home (1925), Le pompier des Folies Bergère (1928), The Apple knocker and the coke (1950) – avertissement jeunes spectateurs)

Réconciliation : le miracle Mandela de Michael Henry Wilson (2010, 52 minutes, documentaire)

Les Moomins et la chasse à la Comète de Maria Lindberg (2010, 75 minutes, film d’animation)

Tags Assocíes

  • Jacques Rivette
  • La Boîte à coquineries
  • Le Petit Lord Fauntleroy de John Cromwell
  • Les Moomins et la chasse à la Comète de Maria Lindberg
  • mk2 curiosity
  • Paris nous appartient
  • Réconciliation : le miracle Mandela de Michael Henry Wilson

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur