Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Notre guide des films à ne pas manquer cette semaine

  • Trois Couleurs
  • 2022-09-15

En salles le 14 septembre : une chronique amoureuse signée Emmanuel Mouret, un docu incandescent au coeur des volcans, une comédie queer chez les pompiers, et bien d'autres surprises.

FIRE OF LOVE de Sara Dosa

Pendant plus de vingt ans, Katia et Maurice Krafft ont parcouru les volcans les plus dangereux du monde, en couple, caméra à la main. Inspirée par la philosophie de ces célèbres volcanologues alsaciens, la cinéaste américaine Sara Dosa retrace leur passion dévorante dans ce portrait fantasque, composé de leurs époustouflantes archives et de leurs interventions médiatiques.

« Fire of Love » : retrouvez tous nos articles ici

Lire l'article

CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGÈRE d'Emmanuel Mouret

Après Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020), Emmanuel Mouret poursuit sa fine entomologie du couple via une relation adultère épisodique, laquelle fait naître une alchimie improbable du duo formé par Vincent Macaigne et Sandrine Kiberlain.

« Chronique d’une liaison passagère » d’Emmanuel Mouret : partition adultère

Lire la critique

FEU FOLLET de João Pedro Rodrigues

Le très queer João Pedro Rodrigues réveille les passions avec une comédie musicale avant-gardiste sur l’initiation sexuelle d’un jeune prince portugais devenu pompier. En une suite de vignettes hilarantes, Rodrigues théâtralise les mœurs d’une aristocratie portugaise engoncée dans le souvenir de son impérialisme.

« Feu Follet » de João Pedro Rodrigues : une fantaisie hédoniste chez les pompiers

Lire la critique

TOUT FOUT LE CAMP de Sébastien Betbeder

Road movie aux airs de comédie fantastique et rebelle, le nouveau Sébastien Betbeder fait se croiser dans la région d’Amiens des figures marginales de la France périphérique pour redonner une couleur poétique à l’esprit de lutte et de désobéissance.

« Tout fout le camp » de Sébastien Betbeder : un road-movie rebelle

Lire la critique

BABI YAR. CONTEXTE de Sergei Loznitsa

Passé maître depuis quelques années dans l’art de monter les images d’archives, l’Ukrainien Sergei Loznitsa signe avec Baby Yar. Contexte un documentaire terrassant, dénué de voix off, sur le massacre perpétré en septembre 1941 par l’armée nazie dans un ravin de la banlieue de Kyiv.

« Babi Yar. Contexte » de Sergei Loznitsa : l'image manquante

Lire la critique

107 Mothers de Péter Kerekes

Lesya donne naissance à un petit garçon dans la prison pour femmes d’Odessa, en Ukraine. Ici, les enfants peuvent rester avec leurs mères jusqu’à leurs 3 ans…

À propos de Joan de Laurent Larivière

Joan Verra a toujours été une femme indépendante, habitée par un esprit aventureux. Lorsque son premier amour revient, elle décide de ne pas lui avouer qu’ils ont eu un fils ensemble.

Canailles de Christophe Offenstein

Suite à un casse qui a mal tourné, Antoine, blessé à la jambe, débarque de force chez Elias, prof d’histoire sans histoires. S’engage un étrange rapport entre les deux hommes.

Citoyen d’honneur de Mohamed Hamidi

Samir Amin, Prix Nobel de littérature, vit à Paris, loin de son pays natal, l’Algérie. Il accepte d’être fait « Citoyen d’honneur » de Sidi Mimoun, la petite ville où il est né.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur