CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article

Charlotte Rampling hypnotisante dans le nouveau clip de Gaspar Noé pour YSL

  • Léa André-Sarreau
  • 2021-01-04

Sur le tempo du "I Feel Love" de Donna Summer, le cinéaste filme Charlotte Rampling en prêtresse vénéneuse, dans un clip commandé par la maison Yves Saint-Laurent. Le chic et le gore, l’élégance et l’étrangeté dérangeante, les couleurs fluo enrobant une atmosphère irrespirable… Gaspar Noé manie les antagonismes comme personne.

Sur le tempo du I Feel Love de Donna Summer, le cinéaste filme Charlotte Rampling en prêtresse vénéneuse, dans un clip commandé par la maison Yves Saint-Laurent.

Le chic et le gore, l’élégance et l’étrangeté dérangeante, les couleurs fluo enrobant une atmosphère irrespirable…Gaspar Noé manie les antagonismes comme personne, dans un style que l’on pourrait qualifier de romantisme noir, à la lisière du gothique et du lyrique. Une marque de fabrique que l’on retrouve dans son dernier court-métrage Summer of ’21, clip de campagne publicitaire réalisé pour Saint-Laurent. Ce petit film de sept minutes met en scène Charlotte Rampling, visage iconique de la marque de luxe, vêtue d’une longue robe à froufrous, hantant les couloirs d’un manoir où se croisent des créatures vampiriques, mannequins décadentes (Anok Yai, Antonia Przedpelski, Assa Baradji, Aylah Mae Peterson, Clara Deshayes, Grace Hartzel, Kim Schell, Mica Arganaraz, Miriam Sanchez, Sora Choi et Stefania Cristian).

À LIRE AUSSI : On y était : l’avant-première de « Lux Aeterna » avec Béatrice Dalle, Charlotte Gainsbourg et Gaspar Noé

Au milieu de ces sirènes modernes et tentatrices, silhouettes noires dont les corps se détachent des canapés pourpres, Charlotte Rampling fait office de maîtresse des lieux parcourus (une loge et une scène). Sorcière, maîtresse d’une sororité secrète, actrice magnétique : Gaspar Noé, qui aime les mystères cryptiques et les figures féminines insaisissables, ne nous livrera pas le secret de cette muse vénéneuse. Même si on ne peut pas s’empêcher de voir en elle lcomplice éloignée de Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg, les deux héroïnes de son précédent rêve hallucinatoire, Lux Aeterna, mockumentary diabolique sur le tournage d’un film de sorcière virant au fiasco.

À LIRE AUSSI : Mots croisés — Gaspar Noé : « J’aime bien quand un film se rapproche du langage des rêves »

En fond sonore : les beats du remix de I Feel Love de Donna Summer par Sebastian, tube disco dont la notes répétitives s’accordent aux processions des défilés de mode auxquels Gaspar Noé rend hommage autant qu’il en détourne les codes. Car Summer of ’21, avec son dandysme propre et coquet, convoque aussi l’érotisme dangereux d’un giallo italien, l’imaginaire sinistre du conte macabre haut en couleurs. Plutôt original, pour un spot publicitaire.

À LIRE AUSSI :   « Irréversible, l’inversion intégrale » de Gaspar Noé : uppercut final 

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur