Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

Avec « Shades », le quartet Good Sad Happy Bad signe un album post-punk enlevé

  • Wilfried Paris
  • 2020-10-22

Expérimental-pop, art-pop ou avant-pop, la musique claire obscure des Anglais est la plus fructueuse rencontre de l’époque entre chansons et science du son.

On se souvient de la musique du film de Jonathan Glazer, Under the Skin (2014), composée par Mica Levi : ses longs glissandos de cordes, parcourus de pulsations industrielles et de grésils électroniques, ont largement contribué à l’aura singulière de ce film alien. L’altiste et compositrice (récemment pour les films Jackie, Marjorie Prime ou Monos) est également cheffe du groupe Micachu & the Shapes, quartet d’humeurs mêlées récemment rebaptisé Good Sad Happy Bad. 

—>>> À LIRE AUSSI : RÈGLE DE TROIS — Maud Geffray, quelle cinéphile es-tu ?

Sur des rythmiques post-punk enlevées, leur passionnant quatrième album studio, Shades, superpose des mélodies pop mémorables, chantées par la voix douce et claire de Raisa Khan, à des arrangements tournoyants de guitares, synthétiseurs et saxophones, dissonants ou pétris d’effets, qui résonnent en arrière-plan comme illustration des sentiments ambigus exprimés dans les paroles. Selon Mica, « nous avons d’abord défini le son, qui était plutôt heavy, avant que les poèmes et la voix de Raisa ne viennent trancher à travers la saleté ».


—>>> À LIRE AUSSI : L’album du mois : « Gold Record » de Bill Callahan

Cette savante mixture explore autant les affres des relations intersubjectives (amoureuses, amicales, sociales) que des thèmes plus universaux : l’insouciance face au réchauffement climatique (« Shades »), la violence domestique (« This Skin ») ou la médicamentation frénétique (« Taking »). « Sur “Taking”, le premier passage instrumental correspond à l’idée de planer, commente Raisa. La limitation structurelle du traditionnel couplet-refrain peut être vraiment utile pour organiser les idées. » Expérimental-pop, art-pop ou avant-pop, la musique claire obscure des Anglais est en tout cas la plus fructueuse rencontre de l’époque entre chansons et science du son.

Shades (Textile)


SI VOTRE ALBUM ÉTAIT UN FILM

Raisa Khan : « Ce pourrait être Vice-versa de Pete Docter, qui aborde un sujet grave et profond mais sous forme de dessin animé, ce qui le rend plus facile à appréhender. De la même manière, nos chansons peuvent sembler graves, mais notre façon de faire les rend légères et faciles à digérer. »

Marc Pell : « Il y a des personnages pour chaque humeur (joie, peur, colère, dégoût, tristesse) dans ce film, et nous pouvons nous identifier à tous d’une certaine manière, et à aucun d’entre eux de manière complète. »

Tags Assocíes

  • album
  • Good Sad Happy Bad
  • Mica Levi
  • musique
  • Shades

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur