Entrer votre recherche

Le casting de « La Folle journée de Ferris Bueller » se retrouve sur YouTube

Partager

Sur sa chaîne YouTube, le temps d’un rendez-vous sur Zoom, l’acteur et chanteur Josh Gad (The Book Of Mormon) a réuni une partie du casting de ce fleuron du teen movie eighties signé John Hughes.

Dans le cadre d’une collecte de fonds en relation avec la crise du Covid-19, l’acteur Josh Gad a, depuis deux mois, lancé son émission Reunited Apart sur YouTube. Son idée est de ravir les nostalgiques des films culte en réunissant sur Zoom les castings de films doudous type Les Goonies ou Retour vers le futur, pour leur faire partager leurs souvenirs de tournages.

A lire aussi : Notre top des pires scènes de drague dans les teen movies

C’est donc avec plaisir qu’on retrouve, quasiment trente cinq ans après leurs frasques, une partie du casting de La Folle journée de Ferris Bueller, qui racontait l’intense échappée de trois ados désertant les cours, pourchassés par leur principal dans les rues de Chicago. Avec ce film, mais aussi The Breakfast Club (1985) ou Pretty In Pink (1986), le réalisateur John Hughes, décédé en 2009, s’est imposé comme l’un des meilleurs peintres de l’adolescence, posant un regard à la fois tendre, lucide, et malicieux sur cette période compliquée.

Il a marqué à jamais le genre du teen movie, fixant sa typologie de personnages (le rebelle, le nerd, le basket case…) tout en ayant toujours une approche psychologique nuancée sur chacun de ces clichés souvent trop figés. Le charismatique Ferris Bueller (Matthew Broderick), star du lycée, était ainsi aussi attachant qu’insupportable, comme une incarnation du cool assez séduisante, mais qui éclipsait un peu son meilleur ami, le plus effacé Cameron Frye (Alan Ruck).

Les acteurs Matthew Broderick et Alan Ruck, qui ont forcément pris un peu de bouteille (life moves pretty fast pour reprendre une réplique célèbre du film), accompagnés de leurs comparses à l’écran Mia Sara ou Jennifer Grey, reviennent sur l’ambivalence de ce duo, et se rappellent les bons moments au volant de la Ferrari volée au père de Cameron. Ils livrent au passage quelques anecdotes, comme le fait que le premier montage du film durait 2h45 – on veut voir ça un jour !

Surprise : à la fin de la vidéo, un fan nommé Jake Gyllenhaal vient déclarer sa flamme au film, et parler de son incidence qu’il a eu dans sa propre vie d’ado.

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.