Entrer votre recherche

Taika Waititi en gourou de secte dans le trailer déjanté de « Seven Stages To Achieve Eternal Bliss »

Partager
Une comédie horrifique parodique qui s’annonce jubilatoire, dans laquelle Taika Waititi interprète un gourou de secte charismatique.

Des vampires philosophant sur le sens de l’existence et les corvées ménagères (Vampires en toute intimité), un super-héros Marvel d’inspiration mythologique (Thor : Ragnarok) et une comédie décapante raillant l’idéologie nazie (Jojo Rabbit). Le CV de l’acteur-réalisateur néo-zélandais témoigne d’un penchant irrésistible pour l’abolition des frontières entre les genres, le brassage indécis entre humour et sérieux, farce et gravité. Un équilibre précaire et délicat, pas toujours réussi, mais qui témoigne d’une addiction au risque. La preuve : on le retrouvera bientôt dans Seven Stages To Achieve Eternal Bliss, comédie de Vivieno Caldinelli dont le titre (qui signifie littéralement Sept étapes pour atteindre le bonheur éternel) et le trailer déjanté promettent tout sauf un film à l’humour lisse et aseptisé.

Mélangez un peu de Shaun of the Dead d’Edgar Wright (les zombies en moins) et le Midsommar d’Ari Aster (le soleil en moins), vous obtiendrez la recette magique de ce projet fou.

—> A lire aussi: [CRITIQUE] « Jojo Rabbit »: Taika Waititi ose une comédie décapante

Seven Stages To Achieve Eternal Bliss racontera l’histoire d’un couple (Kate Micucci et Sam Huntington) qui emménage dans un appartement au loyer étrangement bas (sans flairer l’arnaque) avant de découvrir que l’ancien propriétaire était le gourou d’une secte. Il s’agit bien-sûr de Taika Waititi, cheveux fous à la Manson, spirale rouge tatouée sur le front. Comme si tout ça n’était pas déjà assez bizarre, ils s’aperçoivent que les disciples de ce culte s’introduisent régulièrement chez eux pour se sacrifier cérémonieusement, persuadés que la baignoire les aidera à atteindre l’illumination.

Un soupçon d’humour malaisant, des punchlines gênantes, les codes jubilatoires de la parodie horrifique : tous les ingrédients préférés de Taika Waititi semblent être réunis. IndieWire a déjà qualifié le film de « trip absurde et acide », Variety parle d’une « folie débordante »: À vous de voir si vous tomberez dans le charme manipulateur de Taika Waititi.

—> A lire aussi: Taika Waititi aux commandes de « The Auteur », une mini-série avec Jude Law

Seven Stages To Achieve Eternal Bliss sortira le 6 mars aux Etats-Unis mais n’a pas encore de date de sortie en France.

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.