Entrer votre recherche

 Mindy Kaling en dit plus sur le troisième volet de « La Revanche d’une blonde »

Partager

La scénariste du film, qui mettra en scène Elle Woods à l’âge de 40 ans, a promis que cet opus marquerait le retour du bend and snap, chorégraphie culte du personnage.

Qui mieux que Reese Witherspoon pour éclater les clichés sur la bimbo stupide et fleur bleue? En 2000, l’actrice, tenue rose bonbon, balayage impeccable, interprétait le rôle d’une jeune femme larguée par son riche fiancé qui la jugeait trop superficielle pour se marier avec. Pour reconquérir ce golden boy, celle-ci décidait alors de devenir une grande avocate et de sortir diplômée d’Harvard. Depuis, Elle Woods est devenue l’icône d’une hyper-féminité brandie comme une arme contre la misogynie : le maquillage et la coquetterie, loin de faire l’objet d’une raillerie dégradante, y étaient des outils de résistance.

Après avoir rempilé pour le rôle en 2003 dans La blonde contre-attaque, on sait désormais que Reese Witherspoon sera de retour pour un troisième opus réalisé par Jamie Suk, qui mettra en scène le personnage à l’âge de 40 ans. « Je veux découvrir ce que l’âge signifie pour elle, comment elle fait face au vieillissement et à la société contemporaine, voir comment les choses ont évolué ou n’ont pas évolué […]. Elle était si aimée que je ne veux pas tout gâcher ou faire quoi que ce soit à moitié », avait expliqué l’actrice.

Dans une interview à Access, la drôlissime actrice Mindy Kaling (vue dans les séries The Office ou The Mindy Project), qui a co-écrit le scénario avec Dan Goor (Brooklyn Nine-Nine), a promis une suite avec du mordant : « J’aime tellement la franchise (…) J’adore Elle Woods en tant que personnage. Et quand Reese [Witherspoon] m’a demandé si je voulais l’écrire, j’ai dit : « Absolument ! ». J’ai hâte de voir ce que les gens pensent de la façon dont nous décrivons Elle Woods à 40 ans. C’est vraiment amusant d’imaginer ce qu’Elle Woods est devenue de ses 21 à 40 ans » La scénariste et actrice a également fait allusion au « Bend and Snap » du film, promettant que cet opus signerait le retour de cette chorégraphie devenue célèbre.

On rembobine pour ceux qui seraient perdus. Dans une savoureuse séquence de La Revanche d’une blonde, Reese Witherspoon se rend chez son esthéticienne (Jennifer Coolidge) qui lui confie entre deux manucures qu’elle en pince pour le livreur. Elle lui recommande alors d’utiliser la technique du bend and snap (qui signifie littéralement « plier et casser »). Technique qui consiste à faire semblant de faire tomber un objet pour se courber et mettre en avant son fessier, avant de se relever – un mouvement qui optimiserait à 83% les chances de se faire inviter à dîner. Elle Woods entamait alors dans cette scène devenue un meme viral le fameux déhanché collectif. En attendant de voir le film en salles (dont la sortie prévue le 14 mars aux Etats-Unis a été repoussé en raison de la crise sanitaire), on révise la choré.

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.