Entrer votre recherche

Les frères Safdie préparent une série comique avec Nathan Fielder

Partager

Cet humoriste américain s’est fait connaître pour sa parodie délirante et irrévérencieuse de shows de télé-réalité : Nathan for You

Jusqu’ici, les frères Safdie étaient plutôt branchés drames, dessinant souvent le portrait de personnages torturés. Dans Mad Love in New-York, descente en enfer chaotique et âpre, Ben et Josh Safdie suivaient l’errance maladive d’une junkie. Même goût pour une forme de morbidité érigée en art dans Good Time, où Robert Pattinson, en braqueur raté et pathétique, traversait la ville sous adrénaline. Mais c’est bien connu : les plus grands tragédiens cachent toujours une verve comique. D’après Deadline, les frères les plus en vue du cinéma indé américain vont laisser de côté leur spleen pour se lancer dans l’écriture et la réalisation d’une série comique produite par Showtime. The Curse (La Malédiction en français) racontera l’histoire d’un jeune couple fraîchement marié qui participe à Flipanthropy, émission de télé-réalité diffusée sur la chaîne HGTV consistant à aider les participants à refaire leurs maisons. Mais lorsqu’une prétendue malédiction s’abat sur le couple, tout est remis en question…

Le pitch vous paraît complètement barré? Il le sera forcément, puisque c’est le comédien Nathan Fielder qui tiendra le rôle-vedette – quant à Benny Safdie, il jouera le producteur de l’émission. S’il est inconnu des Français, Nathan Fielder est une vedette outre-atlantique, où il s’est fait connaître grâce à son émission Nathan for You, parodie de télé-réalité dans laquelle il se fait passer pour un conseiller marketing afin d’aiguiller des commerçants sur leurs techniques de management. Son but : proposer des idées absurdes afin de pousser à bout ses interlocuteurs.

À LIRE AUSSI >> [VIDÉO] Focus sur le cinéma fiévreux des frères Safdie avec Little White Lies

Exemples: convaincre un vendeur de yaourts glacés de proposer une glace parfum caca, proposer une « zone spéciale hommes » dans un magasin pour que les hommes puissent se relaxer « pendant que les femmes font leur shopping ». Derrière l’humour grivois et un peu gras, Fielder critique notre consumérisme maladif au sein d’un système capitaliste frénétique. Bref, on tient sans doute le projet le plus intriguant (peut-être aussi le plus clivant) de l’année : la radicalité de la mise en scène des frères Sadfie + les délires sans limites de Nathan Fielder. Histoire de vous préparer mentalement à cette équation, on vous propose de voir cet épisode où Nathan Fielder piège les médias américains en construisant un faux Starbucks (attention aux yeux).

Image: Capture d’écran Youtube

 

 

 

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.