Entrer votre recherche

Le Festival de Cannes organise une édition spéciale en octobre

Partager

Lors de cette 74e édition, qui aura lieu du 27 au 29 octobre 2020, quatre longs-métrages de la Sélection officielle, une compétition de courts métrages, ainsi qu’un concours des films d’école seront présentés.

L’événement cinéphile le plus attendu de l’année  n’a pas dit son dernier mot. Après son annulation en mai dernier en raison de la pandémie du COVID-19, et l’instauration d’un label destiné à promouvoir lors de leur sortie en salles les films de la sélection 2020, le Festival de Cannes proposera finalement une édition spéciale du 27 au 29 octobre 2020 sur la Croisette. Au programme : quatre longs métrages de la Sélection officielle, des courts métrages de la compétition, ainsi que les films d’école de la Cinéfondation, qui seront projetés au public dans l’auditorium Louis Lumière du Palais des Festivals et des Congrès. Un jury dont les membres ne sont pas encore connus décernera la Palme d’or du court métrage et les Prix de la Cinéfondation.

Quels seront donc les équipes (privilégiées) qui monteront le tapis rouge  cette année? D’abord celle d’Un triomphe, film d’Emmanuel Courcol, qui fera l’ouverture du festival. Cette comédie sociale inspirée d’une histoire vraie met en scène Kad Merad dans la peau d’un acteur en galère, qui accepte pour boucler ses fins de mois d’animer un atelier de théâtre dans une prison. Surpris par les talents de comédien des détenus, il se met en tête de monter une pièce avec eux sur la scène d’un vrai théâtre.

Les festivaliers pourront également voir True Mothers de la réalisatrice japonaise Naomi Kawase. Adapté du best-seller de Mizuki Tsujimura, ce drame raconte l’histoire d’un jeune couple qui, après avoir essayé un traitement contre l’infertilité, choisi de passer par l’adoption. Six ans après l’adoption de leur petit garçon, ils reçoivent l’appel d’une femme prétendant être la mère biologique de l’enfant, et qui veut leur extorquer de l’argent. Il y aura aussi le plus confidentiel Beginning de Dea Kulumbegashvili, qui vient de rafler la Coquille d’or du meilleur film, les prix de meilleure réalisatrice, meilleure actrice et meilleur scénario au Festival de Saint Sébastien. Ce drame sur fond de fanatisme religieux se situe dans la Géorgie natale de la réalisatrice. Enfin, c’est Bruno Podalydès qui clôturera cette édition spéciale avec Les Deux Alfred, sur un chômeur qui, pour prouver à sa femme qu’il peut s’occuper de ses deux jeunes enfants et être indépendant financièrement, tente d’être recruté dans une start-up dont le mot d’ordre est… »pas d’enfant » ! Sandrine Kiberlain viendra présenter le film avec Bruno Podalydès.

Image : Copyright Af Brillot

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.