Entrer votre recherche

Andrew Scott évoque son rôle dans « Fleabag » et tease ses futurs projets

Partager

L’acteur interprétera bientôt le célèbre Tom Ripley dans une série de Showtime. Un rôle ambigu, à la fois vulnérable et machiavélique, qui lui colle à la peau.

Le nez explosé et le menton barbouillé de sang, une trentenaire relève la tête pour se regarder dans le miroir d’un restaurant élégant. Elle se nettoie le visage avant de se retourner vers la caméra et de dire solennellement au spectateur: « C’est une histoire d’amour ». La saison 2 de Fleabag s’ouvrait sur ce plan absurde et grave qui donnait le ton: pour le deuxième volet de sa série comique, Phoebe Waller-Bridge parlera chagrin d’amour. Et pas n’importe lequel, puisque l’héroïne (et double autobiographique) tombe sous le charme d’un irrésistible prêtre joué par Andrew Scott, très vite devenu un personnage emblématique de la culture Internet, familièrement surnommé « The Hot Priest » (le prêtre sexy). Lundi matin, on apprenait qu’Andrew Scott concourrait pour remporter le Golden Globes du meilleur acteur, l’occasion pour Variety de l’interroger sur son avenir.

Une interview dans laquelle on note qu’Andrew Scott semble doté du même humour ravageur que son personnage. Lorsque le journal lui demande de raconter comment il a appris sa nomination, la réponse fuse: « J’étais avec ma meilleure amie, nous partagions un cookie aux pépites de chocolat quand la nouvelle est tombée, et j’étais vraiment ravi. Je n’ai pas oublié de finir le cookie. » On comprend mieux pourquoi il s’entend aussi bien avec Phoebe Waller-Bridge. Une alchimie à la vie comme à l’écran, qui a permis d’écrire avec justesse son personnage : « Phoebe est souvent saluée comme une grande écrivaine féministe, ce qu’elle est bien-sûr, mais elle a aussi pris soin de créer un personnage masculin complexe et drôle. Nous avons beaucoup discuté de sa façon d’être, de la façon dont un homme d’église peut être représenté à l’écran, pour le rendre nuancé et complexe. Il devait être compatible avec Fleabag car il est le seul à la voir pleinement ».

L’acteur, qui a déjà à son répertoire des rôles de choix (il a incarné le méchant irrésistible Moriarty, mais aussi Hamlet) jouera bientôt Tom Ripley dans une série Showtime inspirée des romans de Patricia Highsmith. Un personnage iconique, arnaqueur brillant et sans morale, déjà joué par Matt Damon, Dennis Hopper et qui a inspiré le rôle d’Alain Delon dans Plein Soleil : « Ca ne sert à rien de s’engager dans un rôle si on ne donne pas de soi. On peut réellement aborder ce type d’une manière très complexe et nuancée. L’histoire est aussi incroyablement drôle et excitante, et explore beaucoup de choses sur la sexualité » a expliqué l’acteur avant d’ajouter que le prête de Fleabag et Tom Ripley se plairaient l’un l’autre, liées par une certaine vulnérabilité.

Quid d’un futur spin-off dédié à son personnage chez PWB? Malheureusement le personnage n’aura pas droit à une seconde vie, mais la scénariste et l’acteur comptent retravailler ensemble: « En plus d’être une amie formidable et d’avoir une grande alchimie, nous voulons travailler sur d’autres choses ensemble ».

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.