Entrer votre recherche

Tags: ,

[A VOIR] Un essai-vidéo sur Tom Waits au cinéma

Partager

Le chanteur entretient une relation particulière avec cinéma, qu’il a traversé grâce à des rôles loufoques, libérés et irrévérencieux. On révise sa filmo avec cette vidéo-essai.

Prononcer le nom de Tom Waits, c’est d’abord invoquer une voix rocailleuse, sourde, qui déraille sur des notes de country ou de blues. Mais Tom Waits, c’est aussi une carrière marquée par le cinéma : tout en refusant l’étiquette d’acteur (« Je ne me vois pas vraiment comme un acteur, je fais juste un peu de comédie »), le chanteur n’a cessé de bifurquer vers le grand écran, à travers des rôles drôles, libres, souvent anti-conformistes. Une filmo qu’on révise en images avec cet essai réalisé par Leigh Singer, et grâce auquel on réalise à quel point sa musique et sa personnalité d’électron libre ont influencé ses performances.

Rappelons déjà qu’il donne la réplique à Sylvester Stallone en 1978 dans La Taverne de l’enfer, avant de devenir un second rôle récurrent dans les deux grands films de gangs de Francis Ford Coppola, Outsiders et Rusty James puis en incarnant l’inquiétant Reinfield dans son Dracula, un rôle qui révèle son penchant pour la folie.

Mais c’est sa rencontre avec Jim Jarmusch pour Down by Law qui révèle la cinégénie de son visage, l’étendue de son jeu à la fois imprévisible et millimétré. En taulard blasé tentant de s’échapper de sa cellule au fond de la Nouvelle-Orléans, le chanteur laisse paraître une mélancolie nouvelle et troublante. S’il ne fallait retenir que trois rôles pour définir Tom Waits à l’écran, il y aurait d’abord celui du diable dans la fresque baroque de Terry Gilliam, L’Imaginarium du docteur Parnassus – où l’acteur, petite moustache ciselé, campe un satan dévergondé – puis celui dans de Robert Altman, où il joue un chauffeur de taxi alcoolo et border, sans oublier son apparition dans le film à sketchs des frères Coen, La Ballade de Buster Scruggs -en vieux chercheur d’or fou quasi invincible.

Image: Copyright Blueprint Pictures

Tags:

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.