Entrer votre recherche

À voir : « A Corona Story » de Victor Mirabel, Grand prix du très court-métrage confiné

Partager

Le 15 mars dernier, les salles de cinéma fermaient. Deux semaines plus tard, mk2 et le magazine TROISCOULEURS lançaient le Concours du court métrage confiné: les films envoyés devaient être tournés dans le respect du confinement et des mesures sanitaires, et devaient inclure cette phrase, prononcée par Anna Karina dans Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard : «Qu’est-ce que je peux faire? Je sais pas quoi faire!» Le jury, composé des équipes de mk2 et de TROISCOULEURS, a choisi de distinguer treize films. Aujourd’hui, on vous propose de voir A Corona Story de Victor Mirabel, Grand prix du très court-métrage confiné. 

Un jeune couple se prélasse sur une plage de la côte atlantique. Soudain, un appel retentit à la radio : la guerre contre le coronavirus est déclarée ! Ni une ni deux, les deux protagonistes s’engouffrent dans leur 2 CV et rentrent à Paris, prêts à livrer bataille – représentée sous la forme d’un combat homérique à la Super Mario. En 1 minute 32,  ce malicieux film en stop motion rend hommage avec humour et créativité au personnel soignant mobilisé sur le front du Covid-19. Victor Mirabel, trentenaire installé à Paris qui travaille comme assistant réalisateur sur des longs métrages, l’a tourné avec sa copine, et avec son frère et la copine de ce dernier (qui jouent dans le film). «Ils ont autant contribué que moi à ce projet familial. On a bien rigolé, et c’est surtout pour ça qu’on l’a fait.» Après avoir déjà réalisé plusieurs courts métrages, le cinéaste espère bien ne pas s’arrêter là. «Je suis à la recherche d’un producteur pour des projets de courts et de longs métrages.» À bon entendeur…

 

Le palmarès complet :

GRAND PRIX DU COURT MÉTRAGE CONFINÉ
Aux armes et cætera de Samuel Yal

GRAND PRIX DU TRÈS COURT MÉTRAGE CONFINÉ

A Corona Story de Victor Mirabel

PRIX DU MEILLEUR SCÉNARIO
Les Filles de Paula Alves

PRIX DU MEILLEUR FILM DE GENRE

Invisible de Nourdine Taleb

PRIX DU MEILLEUR MONTAGE

This Is How the World Ends de Louise Fauroux

PRIX RÉVÉLATION JEUNE CINÉASTE

Camille Schnirer pour son film Hors tournage

PRIX DU MEILLEUR INTERPRÈTE FÉLIN

Nana dans Nana de Lubna Playoust

PRIX DES MEILLEURS DIALOGUES

Merveille de Valentin Chetelat

PRIX DE LA MEILLEURE MUSIQUE ORIGINALE

Yamée Couture pour Les Maisons de carton de Shaan Couture

PRIX DU MEILLEUR DOCUMENTAIRE

Malgré… d’Étienne Jarrier

PRIX MEILLEURS ESPOIRS

Camille et Lison Chesné dans Robotini
à la chasse de son bras
de Julien Chesné

PRIX D’INTERPRÉTATION MASCULINE ET FÉMININE

Briac Durand et Joséphine Onteniente dans Le Confinement au cinéma de Briac Durand et Joséphine Onteniente

MENTION SPÉCIALE COUP DE CŒUR DU JURY

Journal d’une famille confinée de Bénédicte Poumarède et Stéphane Malassagne

Regardez tous les films du palmarès sur troiscouleurs.fr

Tags:

Vous pourriez aimer

Recevez la newsletter quotidienne du Festival à la maison!

Chaque jour, notre sélection d’œuvres à regarder, lire, écouter depuis chez vous.

 

 

Votre adresse e-mail est collectée et utilisée par MK2 afin de vous envoyer notre newsletter TROISCOULEURS. En savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et vos droits.