CinémaCultureLe magazine
  • Paradiscope
  • Article

« Sur la route », « Tokyo », « Submarine » : découvrez le best-of d'été de mk2 curiosity

  • Jules Brussel
  • 2022-07-18

Cet été, le cinéma se fait expérience immersive sur mk2 Curiosity. Plongez au cœur du septième art avec nos sélections thématiques : rencontre avec « Éros, dieu du cinéma », visite des « Villes lumières », lutte contre « Des monstres en héritage », exploration des « Errances poétiques », découverte de « L’amour et la violence » et parenthèse enchantée chez les « Kids ».

Tokyo ! de Michel Gondry, Leos Carax et Bong Joon-ho

Quinze ans après sa sortie, la contemporanéité de Tokyo! est intacte. Peuplé de monstres que l’on déterre et de fantômes que l’on méprise, ce film collectif démontre la capacité de ses cinéastes à creuser le futur comme une matière tangible : noire, poisseuse, électronique, décharnée… Leos Carax, Michel Gondry et Bong Joon-ho entrent dans Tokyo par les chemins de traverse qui caractérisent leurs obsessions. Le premier, le plus radical d’entre tous, s’immisce dans la ville en terroriste : son film est un attentat. Denis Lavant y interprète une créature romanesque en costume vert. S’expulsant des égouts à la manière d’un geyser, il emporte tout sur son passage : fleurs, femmes et vies…

Lors de la présentation du film à Cannes dans la section Un certain regard, le comédien parlait du tournage comme d’un « bain de jouvence ». C’est sans doute la particularité de l’attentat commis : contre les forces destructrices de la conformité, pour la puissance libertaire de l’art. Merde est le premier des trois films (avec Holy Motors en 2012 et Annette l’an dernier) réalisés par Carax après la naissance de sa fille. Une sorte de trilogie du renouveau, en collaboration avec la directrice de la photo Caroline Champetier, qui l’aide à repenser son rapport aux couleurs se traduisant par un passage au numérique dans Annette. Moins abrasifs, les segments de Tokyo! par Michel Gondry et Bong Joon-ho explorent l’intériorité des Tokyoïtes.

Gondry montre la difficile intégration dans un milieu urbain souvent hostile. De son côté, Bong Joon-ho s’attarde sur le phénomène des hikikomori, personnes recluses dans leur habitation pour des périodes indéterminées, parfois des dizaines d’années. Mais, là aussi, les films ne peuvent se résumer aux réalités sociales décrites : il y a le mystère d’un cinéma qui pose des questions sans en connaître les réponses. C’est peut-être ce qui lie les trois cinéastes : confiants dans la matière qui habite leurs films, ils acceptent de ne pas savoir tout ce qu’elle contient de vérités.

À voir aussi

Submarino de Thomas Vinterberg (2010, 1 h 50)

Deux frères séparés par les blessures de l’enfance mènent des existences parallèles dans le Copenhague underground… Trainspotting à la danoise, le film de Thomas Vinterberg (Festen, Drunk) explore, dans une veine sombre et mélo qui prend aux tripes, la tentative de rapprochement filiale et la quête de normalité de deux êtres cabossés.

Sur la route de Walter Salles (2012, 2 h 15)

Au lendemain de la mort de son père, Sal Paradise, jeune écrivain new-yorkais, rencontre Dean Moriarty, voyou dangereusement séduisant. Fuyant une vie médiocre, Sal et Dean prennent la route… Avec ce film porté par Garrett Hedlund, Sam Riley et Kristen Stewart, Walter Salles s’attaque au mythique roman de Jack Kerouac, figure de la Beat Generation.

Chambre avec vue de James Ivory (1985, 1 h 52)

Dans cette adaptation d’un roman d’E. M. Forster, une jeune Anglaise bien née séjourne avec son chaperon en Toscane, où elle rencontre un bel et impétueux pensionnaire… Chambre avec vue, c’est : la fine fleur des acteurs britanniques (Helena Bonham Carter, Daniel Day-Lewis), une carte postale de Florence et une plongée parmi les privilégiés de l’époque edwardienne.

du 21 juillet au 25 août sur mk2curiosity.com, gratuit

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur