CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

Spectacle : le fulgurant retour de Starmania 

  • Hanneli Victoire
  • 2022-11-10

La comédie musicale culte des années 1980 fait son come-back dans une nouvelle version lumineuse, orchestrée par le metteur en scène Thomas Jolly. Avec un tout nouveau casting, la troupe sera en tournée pour près de 200 dates dans toute la France, en Belgique et en Suisse.

Le monde est-il toujours stone ? Près de trente ans après sa dernière tournée en France, c’est toute une nouvelle génération qui débarque à Monopolis, la ville futuriste de Starmania.

De la course électorale entre le dictateur Zéro Janvier et son opposant libertaire le Grand Gourou Marabout à l’histoire d’amour interdite entre la belle présentatrice télé Cristal et Johnny Rockfort, membre du groupe rebelle Les Etoiles Noires l’histoire n’a pas pris en ride et résonne avec notre époque comme si le livret de Luc Plamondon datait d’hier. Si les plus anciens du public se souviennent des versions culte avec Daniel Balavoine, France Gall ou Maurane, leurs enfants découvrent un nouveau casting.

Ici, pas de superstars mais des jeunes talents prometteurs comme Côme dans le rôle de Johnny Rockfort, déjà à l’affiche de la comédie musicale Le Rouge et Le Noir ou Alex Montembault, magnifique Marie-Jeanne.

Le groupe live, tout en guitares et pianos pétaradants, nous entraîne dès les premières notes dans le répertoire éternel de Michel Berger et les chorégraphies s’enchaînent dans une somptueuse mise en scène d’éclatantes lumières et de décors scintillants et minimalistes. Puissant, brillant, émouvant, que ce soit la première ou la centième fois, l’émotion est la même : Starmania est un chef d'œuvre à l’image de notre monde, sombre et désenchanté, mais peuplé d’étoiles noires qui, jamais, ne cesseront de briller. 

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur