Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Cannes 2021
  • Article
  • 2 min

Luàna Bajrami, quelle cinéphile es-tu ?

  • Timé Zoppé
  • 2021-07-10

À seulement 20 ans, celle qu’on a vue dans "Portrait de la jeune fille en feu" de Céline Sciamma vient de réaliser son premier long métrage, "La Colline où rugissent les lionnes", sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes cette année et tourné là où elle est née, au Kosovo.

Décris-toi en 3 personnages de film.

En ce moment, il s’agirait d’un heureux mélange : Beatrix Kiddo dans Kill Bill, pour sa rage de vaincre, Tony Montana, pour son attitude et son ambition, et Beetlejuice, parce qu’il est fou. 

Le film que tu regardes à 3 heures du matin, une nuit d’insomnie ?

Spirit, un dessin animé indémodable pour moi, avec lequel je suis née, avec lequel j’ai grandi et que j’aime par-dessus tout grâce aux belles valeurs qu’il véhicule.

 3 plans qui t’ont marquée à vie ?

Stéphanie face à l’orque dans De rouille et d’os. Le magnifique baiser que nous offre Nicolas Winding Refn dans Drive. Mais, aussi, ce long plan séquence dans Hunger de Steve McQueen, avec Michael Fassbender attablé qui fume sa cigarette.

3 teen movies qui t’ont aidée à traverser l’adolescence ?

Un court métrage de Tim Burton, Vincent, que j’ai toujours trouvé incroyable ! Les têtes des adultes sont toujours hors cadre et le personnage de Vincent est, disons… bien dans son monde. Le film ne dure que cinq minutes mais il vaut le détour. Easy Girl avec Emma Stone, qui s’affranchit du politiquement correct, j’en avais beaucoup ri. Et enfin Billy Elliot, parce que, Billy, il sait ce qu’il veut.

3 récits d’émancipation qui t’ont inspirée pour ton premier long métrage ?

De rouille et d’os de Jacques Audiard, qui fait partie de mes films favoris. La résilience de ses personnages m’a toujours fascinée, j’adore la manière dont elle est narrée. Plus récent, L’Ange de Luis Ortega, qui a marqué un tournant dans l’écriture de mon film, à cause de son style et de son protagoniste. J’ai tué ma mère de Xavier Dolan, classique dans ma filmothèque. Du génie en matière de traitement des personnages.

3 cinéastes, morts ou vivants, avec qui tu aimerais dîner ?

Tim Burton (encore), parce que la conversation promet d’être fascinante et que je me suis promis de le rencontrer un jour. Hayao Miyazaki, mais je ne saurais que dire tellement je suis fan. Et enfin Xavier Dolan, une fois passée ma projection à la Quinzaine, histoire qu’on échange sur ce vécu presque commun d’un premier film, si jeune, à Cannes.

L’acteur ou l’actrice qui te faisait fantasmer à 13 ans ?

Restons sur nos classiques : Johnny Depp, grâce à Tim Burton.

: La Colline où rugissent les lionnes de Luàna Bajrami (Le Pacte, 1 h 24), prochainement

Photo : © Anne-Françoise Brillot

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur