CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Critique
  • Article
  • 2 min

« Princesse Dragon » : la critique de Célestin, 8 ans

  • Julien Dupuy
  • 2021-12-13

Ce mois-ci, notre critique en herbe Célestin nous parle de « Princesse Dragon » de Jean-Jacques Denis et Anthony Roux, fable féerique sur les inégalités.

« Le dragon est le seul animal de la forêt qui n’a pas d’enfant. Une sorcière lui donne trois grosses boules dégueulasses, qui deviendront trois enfants : deux dragons, et une fille qui s’appelle Poil. Poil a un corps d’humain et elle est toute nue. Mais tellement qu’elle a de poils verts sur la peau qu’on voit pas ses fesses ! Comme elle est de la nature, elle peut parler aux animaux. Pour ça, il faut avoir un autre sens de l’écoute.

Poil rencontre une princesse humaine qui est très intéressante : son père voulait un garçon, pour qu’il soit chevalier et fort – les filles, à cette époque, on les aimait pas ! C’est complètement bête, parce que les filles ça fait super bien les chevalières. Mais son père, le roi, pense qu’à l’argent, pour avoir le pouvoir. Car, quand tu es riche, tu as le pouvoir sur les pauvres. Et ça existe pas que dans les contes de fées, ça. Du coup, je viens de choper le message que m’a envoyé le film : même si tu veux être riche, il faut aussi penser aux autres. C’est un très bon message ça, très sincère. »

Princesse dragon de Jean-Jacques Denis et Anthony Roux, Gebeka Films (1 h 14),sortie le 15 décembre

Cyril Dion interviewé par Alexandre, 13 ans

Lire l'entretien

Image (c) Gebeka Films

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur