CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • PETIT ÉCRAN
  • Article
  • 3 min

À voir sur les plateformes : un quatuor amoureux grinçant, un film d’horreur à la française et le retour de la série « D’argent et de sang »

  • Lily Bloom
  • 2024-01-31

Notre sélection de pépites à ne pas manquer sur les plateformes en ce moment.

Showing Up de Kelly Reichardt (2023)

Kelly Reichardt dévoile, à pas de chat, le portrait d’une artiste contrariée à quelques jours de son exposition. L’artiste est jouée par Michelle Williams, irrésistible, tout en crocs et mauvaise humeur. C’est un film sur presque rien ; les petits tracas matériels, la quotidienneté, et plus généralement un inconfort existentiel qui hurle en sourdine. C’est un film fondamentalement anti-spectaculaire, et pourtant c’est un film immense.

On retrouve la petite musique entêtante du cinéma de Kelly Reichardt et son intérêt pour les underdogs de l’histoire, ici les artistes de seconde zone. Elle révèle toute la beauté de cette obstination à créer malgré tout et signe aussi, au passage, une satire douce sur la communauté arty bohème dans laquelle son héroïne évolue. 

Dispo sur MyCanal

« Showing Up » de Kelly Reichardt : à la loupe

Lire la critique

Closer, entre adultes consentants de Mike Nichols (2004)

Adapté d’une pièce de théâtre, ce vaudeville brille par ses dialogues méchants, cérébraux, excitants. Plus qu’un film sur les aléas de l’amour et du désir, c’est un film implacable sur la nature humaine comme pouvait l’être avant lui Les Liaisons dangereuses. Le casting est affolant. Larry (Clive Owen, sexy en diable) aime Anna (Julia Roberts, sublime) qui le trompe avec Dan (Jude Law, qui pouvait lui résister en 2005 ?) mais Dan est avec Alice (Natalie Portman, à tomber) qui le trompe, elle (rhoo) avec Larry (retour à Clive Owen, donc). Soyons honnêtes deux minutes, on a tous envie d’en être, non ?

Dispo sur NETFLIX

La Nuée de Just Philippot (2022)

Dans une campagne désertée, une jeune agricultrice se dévoue corps et âme pour sauver son élevage de sauterelles dans l’hostilité générale de ses voisins. Une nuit, elle découvre par accident que les sauterelles mutent lorsqu’elles gouttent au sang humain… Le film glisse alors lentement mais sûrement vers l’horreur totale. Entre réalisme désespéré et fantastique poisseux, La Nuée documente la descente aux enfers de cette mère célibataire surendettée, prête à tous les sacrifices pour survivre. Just Philippot s’est amusé à décrire son film comme un croisement entre Claude Sautet et John Carpenter, et c’est exactement cela, avec une touche de La Mouche. Un premier film follement réussi. 

Dispo sur MyCanal

« La Nuée » de Just Philippot : un captivant thriller agricole

Lire la critique

L’Evadée d’Arthur D. Ripley (1946)

Adapté du roman Une peur noire de William Irish, L’Evadée nous plonge dans une ambiance de cauchemar érotique et poisseux aussi ludique qu’imprévisible. Aux côtés de Robert Cummings, on retrouve la belle Michèle Morgan dans sa courte période hollywoodienne. Le film raconte l’histoire d’un vétéran de la Seconde Guerre Mondiale qui tombe amoureux de la femme d’un truand et s’enfuit avec elle à Cuba… 

Si vous aimez les films noirs d’après-guerre, il faut redécouvrir ce classique méconnu, certainement éclipsé, à tort, par les grands noms du genre (Le Faucon maltais, La Soif du mal, Les Passagers de la nuit) et leurs acteurs au charisme fou (Bogart, Mitchum…).

Dispo sur ARTE

D’argent et de sang, partie 2 de Xavier Giannoli (série, 2024)

Arès six premiers épisodes totalement addictifs, difficile de ne pas replonger immédiatement dans cette deuxième partie au rythme furieux.  D’argent et de sang décortique le « casse du siècle », l’arnaque à la taxe carbone, qui a secoué, pendant plus de quinze ans, le monde politique et économique. À la fin du sixième épisode, les trois voyous avaient réussi à éviter la prison. Chargé de l’enquête, Vincent Lindon (exceptionnel) décide alors de les monter les uns contre les autres en jouant sur leurs jalousies et leur paranoïa… Vous pouvez signer les yeux fermés, la série est une pure réussite.

Dispo sur MyCanal

PETIT ÉCRAN · « D'argent et de sang » de Xavier Giannoli

Lire la critique

Cheerful Wind de Hou Hsiao-hsien (1982)

On connaît surtout Hou Hsiao-Hsien pour Les Fleurs de Shanghai et Millennium Mambo mais il faut redécouvrir absolument ses films de jeunesse et particulièrement sa trilogie consacrée à la comédie romantique, dont Cheerful Wind est le deuxième volet. 

Une jeune assistante photographe s’éprend sur le tournage d’une publicité de Gu Jintai, un homme aveugle, alors qu’elle a déjà une aventure avec le réalisateur du film. Lorsque ce dernier lui propose de l’emmener eu Europe, elle va devoir choisir entre les deux hommes. Que choisira Xiao ? Et vous, que feriez-vous ?

Dispo sur mk2 CURIOSITY

Hou Hsiao-hsien : « Ma filmographie est toujours le fruit du hasard »

Lire l'entretien

Photo (c) Closer, entre adultes consentants de Mike Nichols

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur