Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article

Park Chan-wook prépare une série pour A24

  • Léa André-Sarreau
  • 2021-05-02

Il s’agira d’un récit d’espionnage adapté de The Sympathizer de Viet Thanh Nguyen, Prix Pulitzer de la fiction en 2016.

En 2018, Park Chan-wook (Mademoiselle) réalisait The Little Drummer Girl, adaptation captivante d'un roman de John le Carré (La Petite Fille au tambour), un chassé-croisé d'espions sur fond de contexte géopolitique tendu dans l'Allemagne des années 1980. Le cinéaste sud-coréen y délaissait son goût pour la violence sophistiquée afin d'offrir une variation hitchcockienne sur l'identité et proposer des rouages narratifs vertigineux. D'après The Playlist, ce dernier prépare une adaptation télévisée du best-seller de Viet Thanh Nguyen, The Sympathizer, prix Pulitzer de la fiction en 2016. C'est le romancier lui-même (futur showrunner de la série) qui l'a annoncé dans un tweet enthousiaste, tout en précisant qu'Old Boy, thriller baroque hanté par la vengeance, l'avait grandement inspiré pour écrire The Sympathizer. 

Park Chan-wook, un trajet nommé désir

Produite par la société de production défricheuse A24 (à l'origine de Midsommar, The Lighthouse ou encore Moonlight), la série racontera l'histoire d'une ex-taupe taupe nord-vietnamienne infiltrée dans l'armée sud-vietnamienne, en exil aux Etats-Unis depuis la prise de Saïgon par les communistes en 1975. Le roman de Viet Thanh Nguyen, écrit à la première personne, est une longue confession qui mêle réflexion sur la guerre, la culpabilité et l'identité métisse.

On l'aura compris : The Sympathizer est un projet à la croisée des genres, taillé sur mesure pour un cinéaste qui cultive l'hybridité à merveille - l'érotisme et le gore dans Stoker (2012), le film de vampire et l'errance existentielle dans Thirst, ceci est mon sang (2009) - et une esthétique exubérante, provocatrice. Sans oublier le sous-texte politique porté par ses anti-héros marginaux, qui évoluent souvent à la lisière d'une société sud-coréenne étouffante et totalitaire. On espère que Park Chan-wook va pouvoir vite s'atteler dans de bonnes conditions à ce travail, sachant qu'il planche aussi sur un remake du Couperet, le drame social de Costa-Gavras, un western ultra-violent intitulé Les Brigands de Rattelcreeck et une romance intitulée Decision To Leave, sur un officier de police enquêtant sur le meurtre d’un homme, dans une campagne montagneuse reculée.

Image : (c) Fox Searchlight

A LIRE AUSSI : INTERVIEW : Park Chan-wook, avec plaisir

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur