Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 6 min

Notre guide des films à ne pas manquer cette semaine

  • Cannelle Anglade
  • 2022-05-11

En salles dès le 11 mai : l’itinéraire morbide d’un outsider australien, un été adolescent rythmé par une menace nucléaire, l’épopée cauchemardesque de Robert Eggers inspirée des mythes vikings, et bien d'autres surprises.

LES COUPS DE CŒUR DE LA RÉDAC’
Pour vivre un destin sombre et prophétique → The Northman de Robert Eggers

Nouveau chantre des rêves funestes et de l’horreur pomponnée, l’Américain Robert Eggers (The Witch, The Lighthouse) étoffe sa collection de cauchemars avec cet impressionnant récit de vengeance : un troisième film comme une transe nocturne et animale au pays des Vikings. En bon artisan des illusions, le réalisateur signe cette fois une sorte d’hommage aux mythes nordiques, tout en s’inspirant fortement de l’intrigue de Hamlet.

« The Northman » de Robert Eggers : sombre est la nuit

Lire la critique
Pour remonter aux origines du Mal → Nitram de Justin Kurzel

S’attardant sur les dysfonctionnements qui ont mené à l’une des pires tueries de l’histoire australienne, Justin Kurzel mêle plaidoyer contre les armes à feu et portrait d’un jeune marginal campé par Caleb Landry Jones, Prix d’interprétation à Cannes. Il brosse ainsi le portrait d’un environnement familial pernicieux où prend naissance la future tragédie, au cœur des imposants paysages de la Tasmanie.

« Nitram » de Justin Kurzel : itinéraire d'un outsider

Lire la critique
Pour explorer l'amour sous un nouveau jour → Suis-moi je te fuis / Fuis-moi je te fuis de Kōji Fukada

Dans son diptyque Suis-moi je te fuis (sortie le 11 mai) / Fuis-moi je te suis (le 18 mai), le Japonais Kōji Fukada mêle film noir et drame romantique en interrogeant les fantasmes portés par ces deux genres de cinéma. En s’emparant d’un archétype de cinéma, celui de la « femme fatale », qui vient chambouler la vie quotidienne d’un employé de bureau, Kōji Fukada nous livre une réflexion vertigineuse sur la façon dont la vie se pare de fiction.

« Suis-moi je te fuis / Fuis-moi je te fuis » de Kōji Fukada : un troublant diptyque sur l'amour

Lire la critique
Pour saisir de près la guerre ukrainienne → Tranchées de Loup Bureau

Avant que la guerre en Ukraine ne touche le reste du pays, le journaliste et documentariste Loup Bureau s’est immergé, durant trois mois, en 2020, dans les tranchées du Donbass pour livrer ce précieux témoignage sur l’enlisement d’un conflit en forme de bombe à retardement. Par son cachet quasi rétro, du noir et blanc, un format serré, Loup Bureau nous rappelle qu’il en faut peu au spectre de la guerre pour revenir hanter le présent.

« Tranchées » de Loup Bureau : les sentiers de la perdition

Lire la critique
Pour ceux qui n'ont pas peur de la fin du monde → L’Été nucléaire de Gaël Lépingle

Dans un premier long métrage de fiction aux allures de thriller crépusculaire, Gaël Lépingle dépeint la jeunesse à l’heure d’une menace nucléaire invisible et donne à Shaïn Boumedine (Mektoub my love) un rôle de grande amplitude, et pose la question suivante : comment, lorsque surgit la perspective d’une potentielle contamination et, pire, d’un décès, les rapports entre les membres d’un groupe se redessinent-ils ?

« L’Été nucléaire » de Gaël Lépingle : dans l’attente de l’explosion

Lire la critique
Pour les apprentis danseurs→ Karnawal de Juan Pablo Félix

Un jeune danseur de malambo se trouve empêché dans sa vocation d’artiste par les frasques de son père, un ancien détenu qui revient dans sa vie… Ce premier long métrage de l’Argentin Juan Pablo Félix est un récit vif et attachant sur l’incommunicabilité, à la frontière entre l’Argentine et la Bolivie, pendant le carnaval andin, théâtre de l’inversion des rôles.

« Karnawal » de Juan Pablo Félix : en cavale

Lire la critique
Pour célébrer la liberté d’aimer → Un visa pour la liberté. Mr Gay Syria d’Ayşe Toprak

« La seule image des Syriens gays, c’est celle donnée par Daech. » À travers ce documentaire bouleversant et politique, la Turque Ayşe Toprak s’intéresse à l’organisation (et aux conséquences) du premier concours de beauté réservé aux hommes gays de Syrie – à des années-lumière de Geneviève de Fontenay et Jean-Pierre Foucault.

« Un visa pour la liberté. Mr Gay Syria » d’Ayşe Toprak : échapper à la tyrannie

Lire la critique
Pour saisir du regard un monde en voie de perdition → Utama. La terre oubliée d’Alejandro Loayza Grisi

Le Bolivien Alejandro Loayza Grisi a choisi les paysages impressionnants de l’Altiplano pour tourner son premier film. Il y superpose le portrait intime et touchant d’un couple de Quechuas âgés dont l’élevage de lamas est menacé par la sécheresse. Loayza Grisi filme avec une sobriété délicate la fin de ce bout du monde éclipsé par la modernité, le changement climatique et l’oubli.

« Utama. La terre oubliée » d’Alejandro Loayza Grisi : au bord du monde

Lire la critique
EN SALLES ÉGALEMENT

The Duke de Roger Michel

Dans cette élégante comédie british, un chauffeur de taxi inoffensif devient l’ennemi public numéro un après avoir dérobé un tableau de Goya à la National Gallery.

L’École du bout du monde de Pawo Choyning Dorji

Le voyage initiatique d’un jeune instituteur urbain dans l’école la plus reculée du Bhoutan questionne avec pédagogie notre rapport à la modernité.

Les Femmes du pavillon J de Mohamed Nadif

Tout en dénonçant l’instrumentalisation de la santé mentale dans un asile au Maroc, le réalisateur raconte l’entraide de femmes marginalisées.

Tom de Fabienne Berthaud

À travers le prisme idéaliste de l’enfance, la réalisatrice déroule une chronique sociale sur le quotidien de Tom et de sa mère (Nadia Tereszkiewicz) qui vivent dans un mobile home.

Tourner pour vivre de Philippe Azoulay

Philippe Azoulay fait le portrait de l’infatigable Claude Lelouch en le filmant sur ses plus récents tournages, aux côtés de Jean Dujardin, Johnny Hallyday ou Anouk Aimée.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur