Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Article

« Les Amandiers » de Valeria Bruni-Tedeschi : un film de troupe mythique et terrassant

  • Lily Bloom
  • 2022-05-24

Pour son cinquième film, Valeria Bruni-Tedeschi convoque ses souvenirs de jeunesse au théâtre de Nanterre, dans les eighties, une époque bénie qu’elle célèbre avec lucidité, et nous livre, l’air de rien, un chef d'œuvre.

De la vie de Valeria Bruni-Tedeschi, nous pensions avoir tout vu. Son dernier film, Les Estivants, donnait même le sentiment qu’elle tournait, disons-le, un peu en rond dans sa veine autofictionnelle. Nous nous étions gravement trompés. Les Amandiers s’ouvre sur un concours d'entrée. De jeunes comédiens insolents et gauches semblent jouer leur vie, tomato soup versé sur le nez en guise de faux sang. Ça déborde, ça parle trop fort, ils sont insupportables. Et puis d’un coup, sur un parvis moche, devant la feuille des résultats, nous prend l’envie folle d’en être nous aussi, de voir notre nom, même gribouillé, rajouté à cette liste, et de vivre cette aventure-là, éphémère et inoubliable, avec eux.

CANNES 2022 ⸱ « Novembre » de Cédric Jimenez : thriller sobre sur la traque anti-terroriste

Lire la critique

Le film nous a emportés. Les mots sont les seuls remparts qui nous protègent du gouffre, dira le metteur en scène Pierre Romans, ici joué par Micha Lescot. Alors la troupe arrache des instants d’éternité, se jette à corps perdus dans Platonov sous l’œil maladivement exigeant de Patrice Chéreau (Louis Garrel). Ils font l'amour, montrent leurs fesses, font des mômes, brûlent des feux rouges. La vie et le théâtre se mêlent, les fantômes rôdent, la drogue aussi. On joue sans filet, on vit sans filet, c’était ça l’école de Chéreau : un jeu viscéral, vertigineux, un jeu dangereux. Il faut savoir que le théâtre de Nanterre était dans les années 1980 l’épicentre de l’Europe, son cœur battant. C’était bien plus qu’un théâtre, c’était un lieu d’avant-garde et d’utopie libertaire. 

« Les Amandiers » de Valeria Bruni-Tedeschi : qu’en pensent les critiques sur Twitter

Lire l'article

Valeria Bruni-Tedeschi a fait partie de ceux qui « en étaient » (dans le film, son rôle est joué par la jeune Nadia Tereszkiewicz) et sur les conseils avisés de son ami le réalisateur Thierry de Peretti, elle a décidé de nous en livrer ses archives imaginaires. Les Amandiers est tout à la fois un film de troupe mythique, l’histoire d’un amour de jeunesse incandescent et tragique, la mise en abîme de Platonov et le récit impressionniste d’une époque où l’on se croyait invincibles, avant d’être frappée en plein cœur par le Sida. Le film va et vient avec urgence et désinvolture entre ces dimensions et nous livre, en creux, une réflexion profonde sur le jeu d'acteur. C'est terrassant. Inoubliable. On aimerait que cela dure toujours.

Images (c) Ad Vitam

Le Festival de Cannes se tient cette année du 17 au 28 mai 2022. Tous nos articles sur l’événement sont à suivre ici.

La nouvelle · Nadia Tereszkiewicz : « J’ai adoré jouer cette fille qui réveille les pulsions inconscientes »

Lire le portrait

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur