Festival de Venise 2022CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Entretien
  • Article
  • 3 min

Laura Felpin interviewée par Agathe et Anna, 17 ans

  • Cécile Rosevaigue
  • 2022-04-06

La comédienne et humoriste réunit ses personnages savoureux dans un spectacle formidable, « Ça passe », à la Comédie de Paris jusqu’en avril. En mai, elle est aussi au casting de la saison 2 de la série « La Flamme », qui parodie l’émission Koh-Lanta. Agathe et Anna, 17 ans, l’ont rencontrée.

Tu te souviens de la première fois que tu es montée sur scène ?

Oh que oui ! C’était un plateau de stand-up, j’avais sept minutes sur scène, et j’ai eu un trou, je ne me souvenais plus de rien. Mais le public était ultra bienveillant, il m’a applaudie, et j’ai retrouvé mon texte.

Comment t’est venue l’idée d’écrire un spectacle ?

Je suis passée par la télévision [dans l’émission Quotidien, ndlr], mais c’était un moyen, pas une fin. Par ce biais, je voulais trouver un producteur pour monter mon spectacle, sachant que mon rêve absolu était de partir sur les routes avec mon meilleur ami, Cédric Salaun, mon coauteur, qui est aussi acteur et très marrant. Et la télé m’a permis tout ça.

Comment as-tu rencontré Cédric Salaun, et comment travaillez-vous ensemble ?

En plus du théâtre, j’ai pris des cours dans une école de voix off. Il était là, avec sa petite sacoche et ses chaussures pointues. Trop mignon. On s’est installés ensemble à la pause et on s’est dit : « On va trop se marrer ensemble, on est exactement pareils. » Et ça n’a jamais cessé. Si on devait parler d’un fonctionnement, ce serait : moi j’ai une idée, je commence à improviser, lui rebondit, et de là naissent des blagues qu’on écrit. Mais il n’y a pas de vraie méthode. Par exemple, pour la première version du spectacle, on avait demandé à notre producteur de partir en résidence, c’est-à-dire de passer une semaine dans une maison à la campagne pour se concentrer sur l’écriture. Là, on s’est donné des horaires de travail, mais on s’est très vite rendu compte que ce n’est pas parce qu’on était devant notre ordi à 9 heures précises qu’on avait de l’inspiration. On a décidé de se détendre. On a passé la semaine à faire des gâteaux, à ramasser du bois, à faire du feu. On a beaucoup joué, on improvisait sur les situations du quotidien, et c’est comme ça que les sketchs sont nés.

Quel personnage as-tu le plus de plaisir à interpréter ?

Je les aime tous mais, en ce moment, celle que je préfère, c’est la vieille, enfin je veux dire la dame qui tape avec un seul doigt sur son téléphone – elle est directement inspirée par ma mère, je l’adore ! Et celle que j’aime beaucoup aussi, c’est Laetitia Goulard, même si elle est un peu vide, comme beaucoup de ces filles qui veulent être influenceuses.

Tu es très observatrice. Comment fais-tu pour être si juste ?

Ça m’intéresse d’observer les gens et de me demander ce qui les amène à cette attitude, à ce geste, à ce mot. Les fonctions, les métiers me fascinent particulièrement. J’adore les ophtalmos, les vendeurs… J’avais un prof de théâtre qui disait un truc un peu bateau mais vrai : « Sortez dans la rue, regardez les gens dans le métro ! » Après, je ne suis pas là non plus à me poser sous leur nez et à les observer intensément.

Le chant est une partie importante de ton spectacle. Tu voulais être chanteuse quand tu étais petite ?

La musique est une de mes grandes passions, mais je fais une chose après l’autre. C’est une autre aventure, qui peut prendre du temps.

SÉRIE — «La Flamme» : l’irrésistible parodie de Jonathan Cohen

Lire la critique

Est-il vrai que tu joues dans la nouvelle saison de La Flamme de Jonathan Cohen ?

Oui, Les aventuriers de Chupacabra, une parodie de Koh-Lanta. Je joue une candidate dans un délire complètement babos, très inspirée de mon personnage Raphaëlle de Cirken’ciel.

As-tu des petits rituels avant de monter sur scène ?

Je force mon régisseur Axel et tous les gens de l’équipe à crier très fort « watching out ! », ce qui n’a aucun sens. C’est ridicule et ça m’amuse beaucoup.

Ça passe, jusqu’au 30 avril à la Comédie de Paris, puis à partir du 6 octobre au Théâtre des Mathurins et en tournée dans toute la France en 2023

La Flamme saison 2, en mai sur Canal+

Propos recueillis par Agathe et Anna (avec Cécile Rosevaigue).

Image: © Julien Lienard pour TROISCOULEURS

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur