CinémaPETIT ÉCRANCultureQUEER GAZEDIVINE GANGI.A. QUOI ?Le magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Jeanne Balibar est en quête d’évasion dans la première bande annonce de « Laissez-moi » de Maxime Rappaz

  • Chloé Blanckaert
  • 2023-05-16

Le film d’ouverture de la sélection de l’Acid du 76e Festival de Cannes promet d’être une invitation à la rêverie et à la découverte de nouveaux territoires.

Au cœur des impressionnantes montagnes valaisannes du sud de la Suisse, Jeanne Balibar, toute aussi magistrale, détonne. Avec son phrasé si particulier, elle questionne un serveur sur les hommes présents au bar. L’un est accompagné, mais l’autre repart demain. “Très bien” répond-elle un sourire aux lèvres…

Jeanne Balibar : « L’art doit ouvrir à des mystères, des doutes, des océans de fragilités »

Lire l'interview

De ces premières images se dégagent une grande poésie et un calme très certainement trompeur. Claudine (Jeanne Balibar, actrice aux multiples talents récompensée d’un César de la meilleure actrice en 2018 pour Barbara de Mathieu Amalric) est une couturière à domicile méticuleuse, qui s’occupe avec soin de son fils handicapé. Chaque mardi, elle s’offre un moment de liberté et se rend dans un hôtel de montagne pour y rencontrer des hommes de passage. Quand l’un d’eux décide de rester un peu plus longtemps, son quotidien en est bouleversé.  

Impossible de ne pas penser à Delphine Seyrig dans Jeanne Dielman (le chef d’œuvre féministe de Chantal Akerman élu meilleur film du monde en 2022) devant l’histoire de Claudine, cette femme à la vie millimétrée, qui va petit à petit être déréglée par l’arrivée d’un homme. Mais dans Laissez-moi, cette rencontre semble être une porte ouverte vers une vie meilleure, faite de découverte et de désir. C’est en tout cas ce qu’invite à imaginer la mise en scène teintée d’onirisme du cinéaste. Avec ses plans lents et son actrice captivante, le premier long métrage du réalisateur suisse pourrait bien se révéler être un portrait subtile d’une femme qui s’émancipe d’un quotidien trop rigide. 

Avec ce film, Jeanne Balibar fait son grand retour sur la Croisette, après un passage dans le Jury de la Compétition Officielle en 2008 et une sélection dans Un Certain Regard pour Barbara de Mathieu Amalric en 2017. Distribué par Eurozoom (Plan 75 de Chie Hayakawa ou Hinterland Stefan Ruzowitzky), Laissez-moi de Maxime Rappaz n’a pas encore de date de sortie en France, mais il fera sa première mondiale à Cannes ce mercredi 17 mai. 

Le Festival de Cannes se tiendra cette année du 16 au 27 mai 2023. Tous nos articles sur l’événement sont à suivre ici.

Image (c) Eurozoom

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur