CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

James Mangold pourrait remplacer Steven Spielberg à la réalisation d’ « Indiana Jones 5 »

  • Esteban Jimenez
  • 2020-02-27

Après moult reports consécutifs, Steven Spielberg serait finalement en train de passer le relais pour mettre en scène le cinquième volet des aventures trépidantes de l’archéologue le plus connu du cinéma : James Mangold est actuellement en pourparlers pour succéder au réalisateur de Jurassic Park. 

À la simple évocation du personnage, impossible de ne pas avoir en tête Harrison Ford, brandissant son fouet dans la saga inoubliable de Steven Spielberg, sur les notes enjouées de John Williams. Une alchimie parfaite, un trio irremplaçable qui est passe d’être rompu puisque le réalisateur des Dents de la mer aurait décidé de se retirer de la réalisation d’Indiana Jones 5. C’est le cinéaste James Mangold qui est négociations pour reprendre le flambeau selon Variety.

Petit retour en arrière. C’est en 1981 que Steven Spielberg donne naissance à Indiana Jones avec Les Aventuriers de l’Arche perdu, créant avec son comparse George Lucas une créature hybride, entre James Bond et Tintin. Un savant mélange donnant lieu à l’une des sagas d’aventures les plus foisonnantes du septième art rendant à la fois hommage au cinéma de David Lean – pour le souffle épique et romanesque – et aux récits pulp rocambolesques des années 1940/1950. Le succès est instantané et se poursuivra avec Indiana Jones et le Temple maudit (1984), Indiana Jones et la dernière croisade (1989) et Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal (2008).

Après un dernier volet paresseux et complètement à côté de la plaque (selon nous et d’après les aveux de Steven Spielberg lui-même), la saga va désormais prendre un nouveau virage puisque Spielberg serait en voie de quitter le navire de la franchise et de passer les commandes au cinéaste James Mangold, récemment couronné du succès public et critique de Logan (2017) et du récent Le Mans 66 (2019). Cet artisan d’Hollywood, capable de redonner du prestige à des films de studios, s’est imposé dès son deuxième film, l’excellent Copland (1997) – avec un superbe Sylvester Stallone touchant dans la peau d’un shérif se rebellant contre la corruption qui règne dans son service face à un casting très scorsesien composé de Robert De Niro, Ray Liotta et Harvey Keitel. Avec sa sensibilité, on imagine déjà James Mangold faire d’Indiana Jones une figure vieillissante dans un western à l’atmosphère crépusculaire.

Image : Capture YouTube

Esteban Jimenez

Tags Assocíes

  • INdiana Jones
  • James Mangold
  • Steven Spielberg

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur