CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 2 min

Après une longue absence, Hal Hartley prépare une nouvelle comédie existentielle

  • Trois Couleurs
  • 2022-11-22

Le réalisateur américain, auteur de la superbe "Long Island Trilogy" et chouchou en France dans les années 1990, revient avec un projet loufoque sur un cinéaste en pleine reconversion.

« Je pense que c’est ce que j’ai écrit de mieux. Mais je ne vous demande pas de me croire sur parole.» Voilà comment Hal Hartley teasait le projet de son nouveau film, pour lequel il avait lancé en 2019 une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Trois ans plus tard, Variety annonce que le réalisateur américain, auteur de la splendide Long Island Trilogy (formée par L’Incroyable vérité, Trust me et Simple Men), débutera au printemps 2023, à Rhode Island, le tournage de Where to Land, soutenu par Verdi Productions.

Pourquoi il faut revoir « The Long Island Trilogy » d’Hal Hartley

Lire l'article

Le pitch, légèrement autobiographique, colle parfaitement à l'humour mélancolique, pince sans rire et décalé auquel Hal Hartley nous a habitués dans ses teen movies indés, qui prennent souvent pour héros des désaxés, des losers marginaux : « Joseph Fulton, un réalisateur de comédies romantiques de cinquante-huit ans à la réputation bien établie, souhaite devenir l’assistant du gardien de son cimetière local. Il souhaite travailler à l’extérieur et être proche de la nature. Simultanément, il pense qu’il est important de faire rédiger son testament. Mais sa petite amie, une actrice pour le moins très expressive, se persuade qu’il est mourant mais aussi trop fier pour en parler à quelqu’un. La rumeur se répand et, rapidement, toutes les personnes que Joe connaît – ainsi que d’autres qu’il ne connaît pas -, se rassemblent dans son appartement pour faire leurs adieux. »

« Traité de la réussite », le court-métrage restauré d’Hal Hartley

Lire l'article

De ces réflexions est née une série de portraits de toutes les personnes que le héros du film croise et aime : son ex-femme, une avocate, une amie centenaire, une philosophe… Un prétexte pour convoquer les acteurs chéris du réalisateur dans ce film-choral : Elina Löwensohn, Robert Burke, Tatiana Abracos et Parker Posey, des visages connus de la galaxie Hartley.

Elina Löwensohn, reine de queer

Lire le portrait

Connaissant le réalisateur, dont le dernier film, Ned Rifle, est sorti en 2014 aux Etats-Unis et jamais en France, ce nouvel opus devrait explorer, entre candeur et ironie, des réflexions existentielles sur l'amour et ses impasses, la société et ses injonctions contradictoires, dans une esthétique faussement mièvre. En attendant, il faut absolument revoir la Long Island Trilogy, dont le dernier film, Simple Men, est sorti en 1992. En trois films, le cinéaste qui défaisait brillamment les mirages du rêve américain grâce à sa direction d'acteur brechtienne et ses dialogues insolents façon Nouvelle Vague.

Image (c) Les Films du Camélia

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur