CinémaCultureLe magazine
  • Article
  • 5 min

Les 30 films qu'on attend le plus pour 2023 [2/2]

  • Trois couleurs
  • 2023-01-16

Le destin de Robert Oppenheimer par Christopher Nolan, Joaquin Phoenix en Napoléon, une relecture du mythe de Frankenstein par Yórgos Lánthimos, ou encore le retour en force d'Hayao Miyazaki... Suite et fin de notre cru des films les plus attendus de 2023.

TOUTE LA BEAUTÉ ET LE SANG VERSÉ de Laura Poitras

Aussi dense que vertigineux, ce film a été sacré Lion d’or à la Mostra de Venise cette année. Et il est l’œuvre de la grande documentariste américaine Laura Poitras, qui nous avait bluffés en 2014 avec Citizen Four, qui suivait le lanceur d’alerte Edward Snowden, l’homme qui avait révélé l'existence de plusieurs programmes de surveillance de masse américains et britanniques. Enquêtrice hors-pair, Poitras s’intéresse ici à la crise des opioïdes aux États-Unis, par le truchement de figures essentielles de la contre-culture (Nan Goldin, Cookie Mueller…). Incontournable.

Sortie le 15 mars.

Vu à Venise 2022 : “All the beauty and the Bloodshed” de Laura Poitras

Lire la critique

Les 30 films qu'on attend le plus pour 2023 [1/2]

Lire l'article

THE ETERNAL DAUGHTER de Joanna Hogg

Tilda Swinton fait face à ses fantômes dans cet envoûtant film, également montré à la Mostra de Venise cette année. Une exploration spectrale et énigmatique sur le thème de l'héritage familial par la cinéaste britannique Joanna Hogg, redécouverte tardivement en France. Ressortis cette année, ses cinq premiers films nous ont permis de découvrir une œuvre sublime, adoubée par Martin Scorsese (rien que ça), d’Unrelated (2007) au fabuleux diptyque The Souvenir part. I et II (2022), dans lequel elle revenait sur sa jeunesse posh dans les années 1980, et sa relation toxique d’alors avec un homme héroïnomane. Et c’est précisément la fille de Tilda Swinton, Honor Swinton Byrne, qui campait Hogg. Une histoire de famille.

Sortie le 22 mars.

Vu à Venise 2022 : “The Eternal Daughter” de Joanna Hogg

Lire la critique

Joanna Hogg, l'art de la discrétion

Lire l'article

OPPENHEIMER de Christopher Nolan

Surnommé « le père de la bombe atomique », le physicien Robert Oppenheimer a considérablement contribué au développement de la technologie des armes pendant la Seconde Guerre mondiale, tout en se battant contre ses démons intérieurs. Le toujours très ambitieux Christopher Nolan va raconter cette incroyable destinée dans un film, porté par la star de la série Peaky Blinders Cillian Murphy. Un projet qui, sur le papier, tranche avec ce à quoi le cinéaste nous avait habitués (et qui nous faisait nous arracher les cheveux) – le revenge movie paranoïaque à la chronologie inversée Memento (2000), le film de guerre immersif Dunkerque (2017) ou plus récemment le thriller d’espionnage expérimental Tenet (2020). Après, il est aussi fort possible que le réalisateur britannico-américain revisite à fond le genre du biopic et franchement, ça ne serait pas pour nous déplaire.

Sortie le 19 juillet.

« Tenet » : le coup de poker de Christopher Nolan

Lire la critique

FERRARI de Michael Mann

Le réalisateur de Heat s’est fait rare depuis Hacker en 2015. Que les fans se rassurent : il s’apprête à faire son grand retour, avec un projet qu’il a paraît-il en tête depuis deux décennies. Un portrait d’Enzo Ferrari, resserré sur une période tourmentée pour ce dernier : l’été 1957. Alors que son mariage était menacé par la mort de son fils Dino, le célèbre pilote automobile et industriel Italie avait décidé de tout investir dans la mythique course Mille Miglia. On a hâte de voir ce que cette histoire va devenir entre les mains magiques de Michael Mann.

Date de sortie inconnue.

POOR THINGS de Yórgos Lánthimos

Alors qu’il tourne en Angleterre And, le réalisateur grec (The Lobster, 2015 ; La Favorite, 2019) sortira cette année le conte horrifique Poor Things, relecture du mythe de Frankenstein au féminin. Et vu sa filmographie, on parie qu'il va tout faire pour nous déranger. Adapté du roman éponyme de l’écrivain Alasdair Gray, paru en 1992, Poor Things s’intéressera au personnage de Belle Baxter (jouée par Emma Stone, qui signe sa troisième collaboration avec le cinéaste), une femme ramenée à la vie par un scientifique excentrique grâce à la greffe du cerveau d’un nouveau-né. Si on ne sait encore à qui revient la charge d’incarner ce savant fou, on imagine sans difficulté Willem Dafoe prêter ses traits et son jeu nerveux au personnage.

« Mise à mort du cerf sacré » de Yórgos Lánthimos

Lire la critique

BLITZ de Steve McQueen

« Des histoires de londoniens durant le Blitz au cours de la Seconde Guerre mondiale. » Voilà le pitch, aussi épuré que séduisant, du prochain projet de Steve McQueen, qui n'avait plus tourné de film depuis Les Veuves (2018), brillante variation autour du film de braquage au féminin porté par Viola Davis. Blitz racontera les destins croisés de personnages durant la campagne de bombardement de l'Allemagne contre le Royaume-Uni, entre 1940 et 1941. Connaissant la virtuosité de Steve McQueen (Hunger, Twelve Years a Slave), on s'attend à d'intenses immersions dans les sous-sols et couloirs du métro de la capitale anglaise. Au casting : Saoirse Ronan, Harris Dickinson (Sans filtre de Ruben Östlund), Stephen Graham (The Irishman de Martin Scorsese) ou encore Paul Weller, le leader du groupe The Jam, pour la première fois à l'écran.

Date de sortie inconnue.

Steve McQueen, destins brisés

Lire l'interview

KIMI-TACHI WA DŌ IKIRU KA de Hayao Miyazaki

 C’est le grand retour annoncé du roi de l’animation japonaise, qui s’était fait discret depuis Le Vent se lève, son dernier long métrage sorti en 2014, après avoir annoncé sa retraite. Heureusement pour nous, il a renoncé à cette idée saugrenue, et a repris ses crayons pour nous faire rêver. Traduction du titre de ce nouveau film : « Comment vivez-vous ? » Le synopsis : « L'histoire suit un jeune garçon qui doit vivre avec son oncle après la mort de son père. L'expérience provoque un changement spirituel chez le héros. » En quelques mots, on reconnaît la tendresse et la poésie de Miyazaki.

Date de sortie inconnue.

QUEER GAZE · « Le Château ambulant » de Hayao Miyazaki (2005)

Lire l'article

NAPOLEON Ridley Scott

Après Le Dernier duel (2021), récit épique du dernier duel judiciaire qui eut lieu en France à la fin du Moyen Âge, l’intrépide Ridley Scott, 85 ans, s’apprête à marcher sur un terrain glissant : il va tirer le portrait de Napoléon, dont l’héritage provoque de vifs débats. Il sera incarné par Joaquin Phoenix (Commodus dans Gladiator, du même Ridley Scott). En 1927, Abel Gance avait réalisé son Napoléon, une des fresques historiques les plus marquantes du cinéma muet, qui a fait en 2021 l’objet d’une restauration titanesque. Dans ce film très ambitieux, Gance faisait de Napoléon une figure quasi christique. Connaissant Ridley Scott, peu de chance que ce dernier aille dans le sens de l’hagiographie. Mais il est fort probable qu’on assiste à d’impressionnantes séquences d’action (inspirées des nombreuses conquêtes de Napoléon ?).

Date de sortie inconnue.

EL CONDE de Pablo Larraín

Après des biopics féminins (le sidérant Jackie, centré sur la first lady Jackie Kennedy, sorti en 2017 ; le fantomatique, Spencer, sur Lady Di, en 2022), le réalisateur chilien va rouvrir une plaie douloureuse de l’histoire de son pays : la dictature militaire de Pinochet (qui a dirigé d’une main de fer le pays de 1974 à 1990, après un coup d’état contre le président socialiste Salvador Allende). Comme Pablo Larraín ne fait rien comme tout le monde (il n’y a qu’à revoir ses biopics, loin d’être scolaires, pour s’en persuader), il a décidé d’instiller un peu de fantastique (et, paraît-il, de comédie) dans ce drame historique. Le synopsis : « Le film dépeindra le dictateur chilien Augusto Pinochet comme un vampire de 250 ans qui ne souhaite rien d'autre que de mourir enfin après le déshonneur et les crises familiales qu'il a provoqués. »  Rappelons que le cinéaste, obsédé par les fantômes, prépare parallèlement un film sur la Callas, qui sera campée par Angelina Jolie.

Date de sortie inconnue.

« Spencer » : le biopic fantomatique de Pablo Larraín sur Lady Di

Lire la critique

SHOWING UP de Kelly Reichardt

La cinéaste américaine Kelly Reichardt (Certain Women, 2016 ; First Cow, 2020) retrouve son actrice fétiche Michelle Williams pour une quatrième collaboration des plus fructueuses. Aussi modeste que puissant, Showing Up, qu’on a eu la chance de découvrir à Cannes cette année car il y était présenté en compétition, détaille les affres de la création et les limites du care, à travers le portrait d’une sculptrice farouche qui prépare sa prochaine expo. Douceur, attention aux détails, minimalisme… Avec l’apparente simplicité des grands maîtres, Kelly Reichardt pose nonchalamment – et comme aucune autre - de profondes questions existentielles.

Date de sortie inconnue. 

« Showing Up » de Kelly Reichardt : la beauté du détail

Lire la critique

LE RÈGNE ANIMAL de Thomas Cailley

Après Les Combattants, dans lequel Kevin Azaïs et Adèle Haenel partaient en mission survivaliste lors d'un stage à l'armée, le réalisateur français Thomas Cailley va sortir son deuxième long, très attendu, et intitulé Le Règne animal, avec Adèle Exarchopoulos (qui nous avait confié, en interview, que le scénario était « complètement fou »), Romain Duris et Paul Kircher (impressionnante révélation du Lycéen de Christophe Honoré). De quoi ça parle ? Ce film d’anticipation se passera « deux ans après l'apparition des premières mutations de l'homme vers l'animal. La société s'adapte, prend en charge et tente de soigner ses "créatures" dans des centres spécialisés. Mais un convoi a un accident, et les Créatures, se dispersent dans la nature… » - ok, Adèle Exarchopoulos ne nous avait pas menti.

Sortie en salles le 4 octobre.

Thomas Cailley, plan de bataille

Lire l'interview

THE KILLER de David Fincher

Après Mindhunterplongée vertigineuse dans la tête de serial killers et de profileurs du FBI, Love and Death and Robots, série d'animation, et Mank, fresque en noir et blanc sur le scénariste de Citizen KaneDavid Fincher poursuit son partenariat fructueux avec Netflix. Pour son nouveau projet, tourné en partie à Paris (on avait d’ailleurs assisté à quelques jours de tournage, dans le Quartier latin), le réalisateur renoue avec son thème de prédilection : l'exploration de la psyché des tueurs en série. Comme le rapporte DeadlineThe Killer sera adapté d'une série de bandes dessinées françaises de Matz (Alexis Nolent) et Luc Jacamon (parues entre 1998 et 2004 chez Casterman). Michael Fassbender serait pressenti pour tenir le rôle principal, celui d'un assassin solitaire au sang-froid, pris d'une soudaine crise existentielle. Tandis qu'il craque émotionnellement et éprouve des remords, il doit continuer d'honorer les demandes de ses clients... On a évidemment très hâte.

Date de sortie inconnue.

DUNE PARTIE 2 de Denis Villeneuve  

Suite (mais pas fin) du périple de Paul Astreid (Thimothée Chalamet) sur la planète désertique d’Arraki. Pour ceux qui n’auraient pas vu le premier volet, on dira seulement que cette adaptation sidérante du roman de Frank Herbert a largement fait ses preuves. Souffle épique mais sobre, intrigues de couloir shakespeariennes, tragédie géopolitique à la Game of Thrones teintée de sous-texte écolo : cette version nous avait décidément donné envie de replonger dans la mythologie tentaculaire du roman original. Dans ce nouvel opus, le prince Paul devra venger ceux qui ont détruit sa famille en s’alliant aux Fremen, mais aussi affronter ses propres sentiments pour l’amour de sa vie (Zendaya). Au casting, des petits nouveaux : Florence Pugh, Souheila Yacoub, Léa Seydoux, Christopher Walken et Austin Butler.  

Sortie le 1er novembre 2023. 

« Dune », le space opera épique de Denis Villeneuve

Lire la critique

THE FABELSMAN de Steven Spielberg 

C’est le grand gagnant des Golden Globes (meilleur film et meilleur réalisateur), et le chouchou des Oscar. Steven Spielberg a fait chavirer les cœurs avec cette fresque intimiste inspirée de sa jeunesse dans l’Arizona, dans laquelle il revient sur un secret de famille déchirant longtemps dissimulé par ses parents (Michelle Williams et Paul Dano) et la naissance de sa vocation de cinéaste. Une déclaration d’amour à la fiction, soupoudrée de moments magiques, bourrée d’humour et de nostalgie. Spielberg nous aurait-il livré son propre Licorice Pizza, teen-movie méta et vintage de Paul Thomas Anderson qu’on avait adoré l’an dernier ? Réponse le 22 février 2022 en salles. 

Sortie le 22 février 2022.

« The Fabelmans » de Steven Spielberg : ce qu'en pensent les critiques sur Twitter

Lire l'article

David Lynch en guest dans le prochain film de Steven Spielberg

Lire l'article

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur