CinémaCultureLe magazine
  • Critique
  • Article
  • 2 min

« I'm Your Man » de Maria Schrader : androïde, mon amour

  • Xanaé Bove
  • 2022-06-20

Et si l’homme idéal était un robot calibré suivant nos désirs ? À l’image de son pitch, un film à la fois séduisant et programmatique, relecture féministe et techno du thème boy meets girls.

Une brillante scientifique accepte de vivre pendant trois semaines avec un robot à l’apparence humaine parfaite, spécialement programmé pour elle. Mais Alma est une célibataire endurcie, et Tom, un androïde vieux jeu… Le film s’ouvre sur une réjouissante scène de bal qui plonge Alma dans un monde trop beau pour être vrai. Et pour cause : la plupart des danseurs sont des robots ou, plus économique, des hologrammes. Tom est charmant et passe haut la main les tests d’Alma : il connaît Rainer Maria Rilke par cœur, répond à ses questions métaphysiques.

Soudain, il bugge ! Réparation, deuxième essai. Est-ce le bon ? Non, car Alma envoie bouler le scénario romantique qu’il lui propose… La réalisatrice Maria Schrader déjoue avec malice les stéréotypes des genres et… des machines. Déjà autrice du beau et tourmenté Stefan Zweig. Adieu l’Europe (2016), qui contait les derniers jours du grand écrivain ayant fui le nazisme, la cinéaste surprend par des ruptures de ton. I’m Your Man oscille entre comédie romantique et film existentiel, livrant une réflexion acide sur les algorithmes et notre prévisibilité. Une jolie trouvaille finale fait bifurquer la trajectoire dramaturgique – qui semblait toute tracée – et celle des personnages.

I’m Your Man de Maria Schrader, Haut et Court (1 h 45), sortie le 22 juin

Image (c) Christine Fenzl

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur