Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Article
  • 5 min

« Poissonsexe » d’Olivier Babinet : bouée de sauvetage

  • Laura Pertuy
  • 2020-09-02

Ubuesque romance sur fond de catastrophe environnementale, Poissonsexe cherche un remède aux solitudes modernes.

Dans un avenir proche, l’Atlantique se fait le triste écrin d’un lent ballet de sacs plastiques. Daniel (Gustave Kervern), biologiste loufoque, tente de repeupler les eaux en faisant s’accoupler deux minuscules poissons. Lucie (India Hair) occupe, elle, ses insomnies en suivant en ligne la progression de la dernière baleine vivante. Quand, un soir, cet improbable duo repêche une étrange créature sur la plage, s’amorce une histoire d’amour bientôt chahutée par de vives blessures intimes…

Olivier Babinet (Swagger) fait de l’extrême solitude de ses personnages – soulignée par les bleus profonds du ciel et de la mer comme par la mystique de la pleine lune – l’écho du délabrement fulgurant de notre monde. En n’offrant à sa galerie d’êtres brillamment écrits d’autre choix que de s’assumer dans leur entière vérité, avec leurs désirs et leurs défaites, le réalisateur dit le besoin de réinvention d’une société en souffrance. Vers un antidote pour sauver l’amour et assurer la survie des espèces ? 

Poissonsexe d’Olivier Babinet, Rezo Films (1 h 28), sortie le 2 septembre

Images :  © Comme des Cinémas – Tarantula

Tags Assocíes

  • Gustave Kervern
  • India Hair
  • Olivier Babinet
  • Poissonsexe

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur