Festival de CannesCinémaCultureGEn.ALe magazine
  • News
  • Musique
  • Article
  • 3 min

CONCERT : Sevdaliza à la Gaîtée Lyrique

  • Étaïnn Zwer
  • 2022-04-26

Agente provocatrice et déterminée, la fascinante Irano-Néerlandaise a choisi le grand art de la noirceur pour verser les avatars de son âme dans une avant-pop hybride et virtuose qui convoque tout le champ lexical de la magie.

Sevdaliza a le feu créateur des outsiders : fille de réfugiés, celle qui briguait une carrière de basketteuse a troqué tout pour Ableton et, à la vingtaine, a trouvé en autodidacte « un foyer spirituel dans la musique ». Une arme puissante aussi. Sa vision perce sur ISON (2017), premier LP spacieux, et s’épanouit avec une grâce carnivore sur le ténébreux Shabrang (2020).

La formule Sevdaliza ? Mélancolie mystique et sensuelle. Trouble – des genres (R&B post-dubstep, grunge cyborg, pianos déchirants), des langues (elle en parle cinq), de cette voix modulant langueur lyrique, Auto-Tune et fêlure goth. Et stratégie du choc, qu’elle cite La Haine de Mathieu Kassovitz, abatte un chien dans une forêt désenchantée (« Habibi ») ou se fasse tabasser enceinte par des militaires (« Oh My God »).

Violence et amour flirtent, dans son univers nourri de mythologies et de fantasmes sur l’intelligence artificielle – qui nous parle de pouvoirs, de féminité, d’abandon, de notre étrange humanité. Vaisseau singulier, chaque album poursuit un récit et une esthétique visuelle travaillés au cordeau, pour former un long film noir, à la fois parabole vertigineuse et autoportrait mouvant, où la descente en soi est un acte de foi, de soin, de transformation.

La force de Sevdaliza, c’est sa persona aux mille métamorphoses : déesse lunaire, là centaure, ici robot féminoïde – dernière incarnation « parfaite » de l’artiste qui accompagne son nouvel EP, le futuriste Ravishing Dahlia. Sevdaliza est déesse, une œuvre vivante, prodigieusement elle-même. Et voilà l’occasion de baigner live dans son aura lors d’un concert alchimique qui tiendra, à son image, autant de la performance et du fashion show que du rituel d’envoûtement.

le 5 mai à La Gaîté Lyrique

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur