CinémaCultureLe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

CANNES 2022 · « Les Pires » de Lise Akoka et Romane Gueret : casting sauvage

  • Joséphine Leroy
  • 2022-05-24

Lise Akoka et Romane Gueret signent un premier long puissant, présenté à Un certain regard. Une réflexion saisissante sur les rouages du cinéma, portée par une troupe d’actrices et acteurs impressionnante.

Après avoir été bien éprouvé par la crise sanitaire, l’heure est à l’introspection pour le cinéma, qui semble se questionner lui-même en cette nouvelle édition cannoise. Dans la continuité de Coupez ! de Michel Hazanavicius, comédie méta et cathartique sur le tournage d’un film de zombies présentée en ouverture, c’est au tour des jeunes cinéastes Lise Akoka et Romane Gueret de s’interroger sur le sens de la création d’un film, ses conséquences sur la vie intime de celles et ceux qui le fabriquent.  

CANNES 2022 · « Triangle of Sadness » de Ruben Östlund : sans filtre

Lire la critique

Dans Les Pires, leur tout premier long métrage (elles ont réalisé auparavant le court Chasse royal ou la web-série Tu préfères), elles racontent l’histoire du tournage d’un drame social dans la cité Picasso, à Boulogne-sur-Mer, en se focalisant d’abord et avant tout sur le ressenti de trois ados (Lily, Jessy, Maylis) et un enfant (Ryan), castés sauvagement (c’est-à-dire sans aucune expérience de jeu) par un réalisateur belge voulant faire un film social. Dans la cité, personne ne comprend pourquoi ces jeunes, considérés comme des cas sociaux, ont été choisis…

Si les trajectoires brisées de jeunes acteurs comme celle de Gérald Thomassin ne sont jamais citées dans le film, on pense instinctivement à l’histoire de ce jeune gosse de la DDASS pêché pour jouer Le Petit Criminel de Jacques Doillon en 1990. Poussé sur le devant de la scène sans avoir rien demandé, son destin cabossé (toxicomane, accusé d’homicide, celui-ci est porté disparu depuis 2019) a été retracé dans l’enquête passionnante L’Inconnu de la poste de Florence Aubenas. On a aussi en tête Dylan Robert, rôle principal de Shéhérazade de Jean-Baptiste Merlin, sensation du Festival de Cannes en 2018 – le jeune comédien a été incarcéré en début d’année pour avoir reconnu deux vols avec violence.

CANNES 2022 ⸱ « Trois mille ans à t'attendre » de George Miller : élixir de fiction

Lire la critique

Avec cette mythologie du cinéma en toile de fond, le film de Lisa Akoka et Romane Gueret observe avec une grande attention et une tendresse palpable chaque personnage, opposant leurs réputations dans la cité – en quelque sorte le rôle que chacun y joue (la fille facile, le rejeton d’une mère folle, la gamine androgyne et solitaire ou encore le voyou un peu concon) – à ce qu’ils sont réellement. Le cinéma faisant partie intégrante de la société qu’il vise à refléter, le récit interroge en même temps la façon dont lui-même se nourrit de ces clichés pour les recracher, analyse sa fascination pour le misérabilisme, qui fait qu’il n’hésite pas, parfois, à tordre la réalité (comme dans cette scène où le réalisateur choisit de filmer son jeune héros autour d’un HLM délabré plutôt qu’un des nombreux immeubles en bon état).

CANNES 2022 ⸱ « Novembre » de Cédric Jimenez : thriller sobre sur la traque anti-terroriste

Lire la critique

C’est une critique frontale des pratiques du cinéma, mais ce qui plaît, c’est que le film en montre aussi le contre-champ, mettant en avant sa facette plus glorieuse, à travers deux personnages secondaires mais essentiels (l’assistante du réalisateur et un régisseur, qui tous deux prennent soin d’accompagner en douceur ces jeunes dans leur apprivoisement de ce médium nouveau, générateur de peurs, de stress précisément parce qu’il touche à ce qu’il y a de plus intime). Le personnage du réalisateur est lui aussi contrasté : d’abord présenté comme un créateur à côté de la plaque, prêt à tout pour obtenir des séquences larmoyantes ou sexy, on le découvre en fait peu sûr de lui, fragile. Nuancée, bouleversante par moments, cette étude maline des rouages du cinéma est une excellente surprise de ce festival.

Images (c) Pyramide Distribution

Le Festival de Cannes se tient cette année du 17 au 28 mai 2022. Tous nos articles sur l’événement sont à suivre ici.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur