Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Cannes 2021
  • Article
  • 5 min

Festival de cannes 2021 : découvrez le palmarès !

  • Trois Couleurs
  • 2021-07-16

"Titane", film ultra viscéral de la Française Julia Ducournau, remporte la Palme d'or.

Palme d'or

TITANE de Julia Ducournau

Quatre ans après le phénomène "Grave", la prêtresse du jeune cinéma de genre français revient avec ce film jusqu’au-boutiste, à la fois tentative d’un cinéma ultra viscéral et curieux essai sur les mutations de l’identité humaine.

Julia Ducournau : « Je voulais faire sentir que la féminité est une forme d’hybridité »

Lire l'interview

« Titane », ou le retour vrombissant de Julia Ducournau avec un film-monstre

Lire la critique

Grand prix ex-æquo

UN HÉROS d'Asghar Farhadi

De retour en Iran après l’escapade espagnole d’"Everybody Knows", Asghar Farhadi impressionne avec ce drame moral où un prisonnier endetté se débat avec l’hostilité d'une société peu encline à faire des cadeaux.

« Un Héros » d'Asghar Farhadi : parcours du combattant

Lire l'article

COMPARTIMENT N°6 de Juho Kuosmanen

Dans ce film éthéré, le Finlandais Juho Kuosmanen s’aventure en train jusqu’au fin fond de la Russie. En résulte un objet aussi ténébreux que galvanisant, rythmé par les synthés entêtants du tube « Voyage, voyage » de Desireless.

« Compartiment N°6 », odyssée fantôme jusqu’aux confins de la Russie

Lire la critique

Prix du jury ex-aequo

MEMORIA d'Apichatpong WEERASETHAKUL

Film aussi précis que sensoriel, la nouvelle rêverie du réalisateur thaïlandais, tourné en Colombie, met en scène Tilda Swinton dans la peau d’une botaniste en quête d’un son mystérieux… Une plongée onirique sur laquelle planent les esprits du passé.

« Memoria » d’Apichatpong Weerasethakul : en terre inconnue

Lire notre critique

Apichatpong Weerasethakul : « Pour moi, la caméra est un animal »

Lire l'interview

LE GENOU D’AHED de Nadav LAPID

Y, cinéaste israélien reconnu, vient présenter dans un coin reculé du pays son nouveau film. De ce sujet mince, le cinéaste radical Nadav Lapid tire un film un film état-d’âme politique et impudique, à la mise en scène torturée, lardées de chocs esthétiques. 

« Le Genou d’Ahed » de Nadav Lapid : tempête de sable

Lire notre critique

Prix de la mise en scène

ANNETTE de Leos Carax

Musique pop des Sparks, casting glamour…  Avec "Annette", Leos Carax, qui n’avait pas réalisé de film depuis "Holy Motors", se défait progressivement de ses atours pailletés pour servir un musical lyrique et hanté sur l’exploitation et l’innocence dévoyée.

« Annette », le conte musical hanté de Leos Carax a fait l’ouverture de Cannes

Lire la critique

Prix d’interprétation masculine

Caleb Landry Jones dans NITRAM de Justin Kurzel

Caleb Landry Jones interprète dans ce biopic intense Martin Bryant, auteur du massacre de Port Arthur en Australie, en 1996.

Prix d'interprétation féminine

Renate Reinsve dans JULIE EN 12 CHAPITRES de Joachim Trier

Renate Reinsve interprète dans cette comédie existentielle de Joachim Trier une jeune trentenaire en perpétuelle redéfinition, alors que tout le monde autour d’elle cède à la nostalgie. En héroïne intenable, elle confronte le désarroi de sa propre génération à son énergie solaire.

« Julie (en 12 chapitres) » : Joachim Trier bouleverse avec son portrait d’une héroïne à contre-temps

Lire notre critique

Prix du scénario

DRIVE MY CAR de Ryūsuke Hamaguchi   

Avec cette adaptation d’un extrait du recueil de nouvelles "Des hommes sans femmes" de Haruki Murakami, le cinéaste japonais signe un récit vertigineux sur un metteur en scène et sa chauffeure, liés par leurs deuils respectifs.

« Drive My Car » : le jeu fascinant de Ryūsuke Hamaguchi

Lire notre critique
Le palmarès complet

Palme d'or

TITANE de Julia Ducournau

Grand prix ex-æquo

UN HÉROS d'Asghar Farhadi

COMPARTIMENT N°6 de Juho Kuosmanen

Prix du Jury ex-æquo

LE GENOU D’AHED de Nadav LAPID et MEMORIA d'Apichatpong WEERASETHAKUL

Prix du scénario

DRIVE MY CAR de Ryūsuke Hamaguchi   

Prix de la mise en scène

ANNETTE de Leos Carax  

Prix d’interprétation masculine

Caleb Landry Jones dans NITRAM de Justin Kurzel

Prix d'interprétation féminine

Renate Reinsve dans JULIE EN 12 CHAPITRES de Joachim Trier

Caméra d'or

MURINA d'Antoneta Alamat Kusijanović

Palme d'or du court-métrage

TIAN XIA WU YA de Tang Yi

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur