Cannes 2021CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • News
  • Article
  • 3 min

"After Blue" : la nouvelle fable de Bertrand Mandico s'offre un teaser cosmique

  • Trois Couleurs
  • 2021-08-10

Le deuxième long métrage du cinéaste raconte la traque d’une criminelle sur une planète imaginaire habitée par des amazones.

Après Les Garçons sauvages (2017), conte violent et érotique dans lequel une bande de gamins livrés à eux-mêmes sur une île se métamorphosaient, il ne fallait pas s'attendre à ce que Bertrand Mandico s'assagisse. Avec ce premier long métrage queer et mystérieux, le réalisateur a imposé une esthétique radicale, un brin insolente, qu'on avait hâte de voir se déployer dans d'autres récits au long cours.

RENCONTRE: Bertrand Mandico et Yann Gonzalez, zones érogènes

Lire l'interview

Bingo. Présenté en compétition officielle au festival international du film de Locarno et au TIFF à Toronto, son deuxième opus After Blue (Paradis Sale) semble avoir fait de l'effet aux critiques. En attendant de le voir en salles (aucune date de sortie n'est annoncée), Les Inrocks ont mis en ligne le premier trailer de ce western futuriste, qui se déroule sur une planète inconnue, après qu'un virus ait décimé la population masculine.

Roxy (Paula Luna) interprète une adolescente qui décide de délivrer une criminelle ensevelie sous le sable, persuadée que cette dernière va exaucer ses désirs en échange. A peine remise en liberté, celle-ci s'en prend à plusieurs habitantes de la planète... Bannies de leur communauté, Roxy et sa mère se lancent dans une quête vengeresse pour capturer la meurtrière.

Le titre du film, Paradis Sale, sonnait comme une belle promesse d’oxymores visuels et subversifs - son trailer ne fait que confirmer cette impression. On y croise des sorcières aux yeux vides, des amazones au corps pailleté, dans des décors tantôt bariolés, tantôt crépusculaires, et où se mêlent sensualité et kitsch, images organiques et symboliques. Elina Löwensohn, Vimala Pons et Pauline Lorillard, visages familiers du cinéma de Mandico, sont également de la partie.

« Conan la barbare » : Bertrand Mandico nous présente sa prochaine œuvre monstre

Lire l'interview

Avec ce trailer rythmé qui semble repousser les limites de l'imagination, on prédit que Paradis sale sera de la même trempe que les autres films de Mandico : il risque de pulvériser, par l'hybridation des genres, toutes les normes du récit. En attendant de voir le film, rappelons que le cinéaste travaille déjà sur son prochain projet, une variation féministe et romantique de Conan Le Barbare, histoire de détourner cette figure emblématique de la virilité.

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur