CinémaCultureKidsGEn.ALe magazine
  • Critique
  • Article
  • 3 min

« I Am Greta » : naissance d'une icône

  • Quentin Grosset
  • 2021-09-24

Ce premier documentaire de Nathan Grossman sur la jeune militante suédoise Greta Thunberg apporte un précieux éclairage intime sur le vital combat de l’activiste contre le dérèglement climatique, autant qu’il interroge son statut d’icône.

En août 2018, le réalisateur Nathan Grossman apprend qu’une ado de 15 ans, Greta Thunberg, entame une grève scolaire devant le Parlement suédois pour interpeller sur l’urgence climatique. Il décide de la suivre, sans savoir où cela le mènera. En septembre 2019, Greta Thunberg prononce un discours devant l’Assemblée générale de l’ONU. En un an, elle est devenue l’emblème mondial d’une jeunesse déterminée à changer les choses pour espérer un futur désirable.

Pendant cette année, Grossman a eu un accès privilégié au quotidien de la militante, aux archives vidéo de sa jeunesse, à sa vie – en manif, à l’école ou avec ses parents, sidérés du statut pris par leur fille, tentant de la protéger face aux attaques bas du front (ciblant souvent son syndrome d’Asperger) de la part de personnalités politiques comme Donald Trump, Jair Bolsonaro ou Nicolas Sarkozy. Comment s’érige une icône ? Et que fait-elle de cette renommée ? Dans les réponses apportées par le film, on retient surtout la détermination d’une ado incorruptible face à cette image glaçante et récurrente de puissants à la mine embarrassée qui l’invitent à leurs sommets pour se donner bonne conscience, sans agir ensuite.

I Am Greta de Nathan Grossman, KMBO (1 h 37), sortie le 29 septembre

Image : Copyright 2020 B-Reel Films

Inscrivez-vous à la newsletter

Votre email est uniquement utilisé pour vous adresser les newsletters de mk2. Vous pouvez vous y désinscrire à tout moment via le lien prévu à cet effet intégré à chaque newsletter. Informations légales

Retrouvez-nous sur